HABANA


Surprises dans leur hôtel de Libreville, à quelques heures du match contre la RDC, certaines Panthères ont accepté d’être approchées par Gabonreview.

Départ de l’hôtel Nomad pour l’aéroport puis Franceville. © Gabonreview

 

Alors qu’ils devaient regagner le Gabon lundi pour leur regroupement, les poulains de Patrice Neveu ont été victimes des aléas de l’aviation commerciale et sont arrivés à Libreville avec un jour de retard. Le lendemain, mercredi 24 mars dans l’après-midi, les Panthères sont descendues à Franceville, pour le match les opposant aux Léopards de la RDC ce 25 mars, dans le cadre de la 5ème journée des éliminatoires de la Coupe d’Afrique des nations (CAN) 2022.

Patrice Neveu sélectionneur. © Gabonreview

Le sélectionneur national avait déjà été mis en condition par Franck Nguema, le ministre gabonais des Sports. Celui-ci indiquait, dès décembre dernier, qu’il faut absolument se qualifier « pour la prochaine Coupe d’Afrique des nations. Et cette qualification passe, inéluctablement, par une victoire face aux Léopards de la RDC ». Serein, le coach du Gabon ne fait pas du tout un drame du retard de l’arrivée à Libreville de ses poulains évoluant en Europe.

PATRICE NEVEU : « Tout le monde est arrivé, c’est déjà une bonne chose malgré les péripéties. Plus qu’un jour, je sais qu’il y a des incertitudes, mais on va se concentrer et se fixer des objectifs. L’arrivée tardive des joueurs est un problème mais il faut le contourner et on ne retiendra que le résultat. Ça ne casse pas, ça ne passe pas non plus, puisque nous avons encore deux matchs à jouer mais je sais que si nous battons la RDC, nous serons complètement libérés car qualifiés et on fera tout pour gagner le match ».

Llyod Pallun et Kevin Mayi. © Gabonreview

Ayant joué pour la première fois dans les Panthères en février 2011, face à la RDC justement, le sociétaire d’EA Guingamp affiche, pour sa part, un sens du devoir. LLYOD PALLUN : « Le moral est là. Il n’y a pas de souci tant que nous sommes là. Nous avons le devoir de faire une bonne prestation. Nous sommes conscients de l’enjeu du match et c’est pour cela que nous sommes tous là »

L’attaquant d’Ümraniyespor (D2 turque) affiche lui aussi une belle motivation. KEVIN MAYI : « Nous sommes déjà très motivés et nous allons donner le maximum de nous-mêmes pour ce match crucial car une victoire nous assure la qualification. Et on va à Franceville pour que ça passe ».

Aaron Boupendza et Biyogo Poko. © Gabonreview/D.R.

Auteur d’un doublé en février dernier face à Istanbul BB, Aaron Boupendza, attaquant d’Hatayspor, meilleur buteur de Süper Lig, crédité d’une valeur marchande de 10 millions d’euros (6,5 milliards de francs CFA) entend donner le meilleur de lui-même. AARON BOUPENDZA : « En venant jouer chacun de nous sait à quel niveau ce match est important pour nous les joueurs et pour la nation gabonaise toute entière. Je peux vous rassurer que ça va bien se passer car nous allons tout donner ».

Pour sa part, le sociétaire du club turc d’Altay Spor Kulübü (D2) qui indiquait, il y a 6 jours dans le quotidien L’Union qu’il allait « jouer avec le cœur et les tripes », n’entend surtout pas s’économiser en vue d’une victoire. ANDRE BIYOGO POKO : « Le moral de l’équipe est au beau fixe. Tout le monde est prêt et nous sommes tous conscients de l’enjeu du match. Nous savons que le public attend la victoire et nous ferons tout pour remporter ce match ».

Des membres du staff technique. © Gabonreview

Arrivée Llyod pallun et Yohann obiang. © Gabonreview

 

 
GR
 

1 Commentaire

Poster un commentaire