mdas

 

Pierre-Emerick Aubameyang a annoncé sa retraite internationale, le 17 mai, dans un courrier adressé à la Fédération gabonaise de football (Fegafoot). Les Panthères du Gabon doivent désormais apprendre à vivre sans Pierre-Emerick Aubameyang, qui aura inscrit 30 buts en 73 matchs avec la sélection, entre 2009 et 2022. 

Après 73 matchs et 30 buts avec les Panthères du Gabon, Pierre-Emerick Aubameyang a décidé de prendre sa retraite internationale. © D.R.

 

A 48 heures de la liste de Patrice Neveu, Pierre-Emerick Aubameyang a mis fin a tout suspense autour de sa participation ou non aux prochaines échéances des Panthères du GAbon. Dans un courrier adressé à la Fédération gabonaise de football (Fegafoot), le 17 mai, l’attaquant du FC Barcelone a annoncé sa retraite internationale.

«Après 13 ans de fierté à représenter mon pays, je vous annonce que je mets un terme à ma carrière internationale. Je tiens à remercier le peuple gabonais et tous ceux qui m’ont soutenu dans les bons comme les mauvais moments. Je garderais énormément de bons souvenirs comme le jour où j’ai fait mes débuts à l’Omnisports, ou le jour où je suis rentré du Nigéria avec le Ballon d’Or africain. Et le partager avec tout le peuple fut un moment inoubliable», a écrit le meilleur buteur de la sélection gabonaise.

La vie sans Aubameyang 

«Je remercie notre président, son Excellence Ali Bongo qui a toujours soutenu les Panthères et a toujours œuvré pour que le football évolue dans notre pays.

Je remercie également tous mes coachs, staffs et les joueurs que j’ai pu croiser durant cette carrière. Enfin, je remercie mon père qui m’a donné l’envie de faire comme lui, en espérant l’avoir rendu fier en portant nos couleurs», a conclu Pierre-Emerick Aubameyang, sans donner les raisons de sa décision. Est-ce l’âge ou la volonté de se consacrer à son nouveau club, après une fin d’aventure chaotique à Arsenal (D1 anglaise) ?

Aussi, l’on ne peut s’empêcher de repenser à la dernière expérience du joueur en sélection, où il a été viré de l’équipe sans avoir disputé la moindre minute à la Coupe d’Afrique des nations (Can) 2021, entre janvier et février dernier. Dans tous les cas, les Panthères du Gabon doivent apprendre à vivre sans Pierre-Emerick Aubameyang, qui aura inscrit 30 buts en 73 matchs avec la sélection, entre 2009 et 2022.

Clairement, c’est toute une page de l’histoire du football gabonais qui se ferme. La Fegafoot a d’ailleurs salué «l’immense carrière et la régularité au haut niveau de celui qui a su vendre, grâce à son professionnalisme, l’image du Gabon dans le monde». 

 

 
GR
 

12 Commentaires

  1. SERGE MAKAYA dit :

    Mon petit fils, AKIBA !!! Que Nzame te garde toujours. N’oublies pas ton village.

  2. Nsokong dit :

    Bien réfléchi Moan’Ekang!…

  3. Nsokong dit :

    Bien réfléchi Moan’Ekang!…
    Il était grand temps que tu quittes enfin Masuku City FC. Tu te déjoues avec grandeur des attaques insensées et saugrenues de ceux-là mêmes qui célèbrent leurs bourreaux pour garder haine, critique et jalousie à leurs rares enfants qui font parler en bien et suscitent la respectabilité au Gabon à l’étranger.
    Et puis, rien d’étonnant, tu sors de Minvoul !…

  4. Léandre Ndambo dit :

    Respect ! je m’incline devant cette forte personnalité et ce talent indiscutable. Toutefois il y a des leçons à tirer de ce replis définitif. question de seuil de tolérance !

  5. Léandre Ndambo dit :

    Il s’était dit en réflexion sur son avenir international suite à une CAN 2021 qu’il a quittée prématurément et sans avoir disputé la moindre minute. Il a tranché. Dans un courrier relayé ce mercredi par la Fédération gabonaise de football (Fegafoot), Pierre-Emerick Aubameyang a annoncé qu’il prend sa retraite internationale à 32 ans. Après 72 sélections et 30 buts marqués.

    «Le capitaine des Panthères ne sera plus avec la sélection nationale pour la prochaine aventure des éliminatoires de la CAN TotalEnergies 2023 dont la phase finale est prévue en Côte d’Ivoire. L’attaquant du FC Barcelone a décidé de mettre fin à sa carrière internationale. Il a adressé une lettre à la Fédération Gabonaise de Football (FEGAFOOT) le mardi 17 mai 2022», a écrit l’instance avant de relayer le message du buteur.

    «Après 13 ans de fierté à représenter mon pays, je vous annonce que je mets un terme à ma carrière internationale. Je tiens à remercier le peuple gabonais et tous ceux qui m’ont soutenu dans les bons comme les mauvais moments. Je garderais énormément de bons souvenirs comme le jour où j’ai fait mes débuts à l’Omnisports, ou le jour où je suis rentré du Nigeria avec le Ballon d’Or africain. Et le partager avec tout le peuple fut un moment inoubliable. Je remercie notre Président, son Excellence Ali BONGO ONDIMBA, qui a toujours soutenu les Panthères et a toujours oeuvré pour que le football évolue dans notre pays. Je remercie également tous mes coachs, staffs et les joueurs que j’ai pu croiser durant cette carrière. Enfin, je remercie mon père qui m’a donné l’envie de faire comme lui, en espérant l’avoir rendu fier en portant nos couleurs», a écrit le Blaugrana.

    Polémiques en série

    Jalonné de plus d’échecs que de succès, le parcours de PEA en sélection restera entaché du grand rendez-vous de manqué de 2017, avec l’élimination en phase de groupes de la CAN à la maison. Régulièrement accusé de bénéficier de passe-droits, l’ancien Gunner a sans doute été fatigué des polémiques à son sujet. Durant la préparation de la dernière CAN, il avait fait scandale en apparaissant sans masque avec Mario Lemina lors d’une soirée pendant le stage aux Emirats. Il avait ensuite été testé positif au Covid-19 avec son coéquipier et empêché de jouer par craintes de complications cardiaque. C’est officiellement cette raison qui avait provoqué son départ de la sélection en pleine compétition. Officieusement, il était question d’un scandale à l’hôtel avec les deux hommes qui seraient rentrés au petit matin éméchés et en charmante compagnie. A quelques semaines du coup d’envoi des éliminatoires de la CAN 2023, le sélectionneur Patrice Neveu perd son principal atout…

    https://www.afrik-foot.com/gabon-aubameyang-arrete-la-selection-officiel

  6. MONSIEUR A dit :

    Sans connaître les raisons profondes (et cachées) qui poussent PEA a annoncer sa retraite internationale, je ne peux que m’incliner face à sa décision personnelle mûrement réfléchie.

    Toutefois, en tant que Gabonais grand supporter de l’AZINGO NATIONAL puis des PANTHERES DU GABON, je souhaite que Pierre-Emerick AUBAMEYANG revienne sur sa décision.

    Dans toute œuvre humaine, arrivée au sommet de son art, il faut savoir sortir par la GRANDE PORTE. Or, la sortie après la phase finale de la CAN 2021 au Cameroun ne s’est pas faite de façon honorable. Cette tâche, bien qu’insignifiante pour LUI, est toute de même dommageable.

    Jouer dans l’un des plus grand club du Monde (FC BARCELONE) et ne pas être LE LEADER dans l’équipe nationale de son pays est INCONPATIBLE: Voir le cas du SENEGAL, de l’EGYPTE, etc…

    La CAN 2023 en COTE-D’IVOIRE doit être le remède purificateur pour PEA. Le Peuple Gabonais s’en souviendra toujours.

  7. NONGO Joseph dit :

    Je respecte la décision d’AUBAMEYANG devant le traitement ingrat et méprisant des dirigeants du foot ball gabonais et de la presse nationale notamment au cours de la dernière CAN au Cameroun.

    Je pense qu’un joueur de son rang mériterait plus de respect et de considération. Merci AUBAMEYANG LE Meilleur joueur du foot ball gabonais de son Histoire et qui a porté très haut l’honneur du Gabon.

  8. ACTU dit :

    C’est tout, sauf une surprise !

    Comme dit précédemment, notre équipe est bloquée à cause de cet entraineur complice des endo- colons gabonais.
    En lisant entre les lignes on devine aisément d’où vient le malaise. Comme dans tous les domaines, rien de bon ne peut nous arriver tant qu’on confie notre sort aux étrangers, et particulièrement a ces colons.
    N’en déplaise à ceux et celles qui pensent que rien ne peut se faire chez nous sans la France Afrique (combinaison de la mafia locale et de la mafia française).

    Le Sénégal a un entraineur Sénégalais, malgré les débuts difficiles, aujourd’hui ils y sont arrivés.
    De même le Cameroun, a peine arrivé ; Norbert Song (et Etoo fils) a fait qualifie son pays au mondial face à en battant l’Algérie.

    Bref dans certains domaines comme la guerre et les compétitions, la fibre nationale est plus que nécessaire et indispensable !

  9. MOUNDOUNGA dit :

    Bjr. PEA sera de retour. Je suis vraiment étonné du scepticisme des gabonais. Amen.

Poster un commentaire