HABANA

 

Dijon (D1 française) a refusé de libérer ses internationaux pour les matchs avec leurs pays. Bruno Ecuele Manga, Didier Ndong ainsi que quatre autres joueurs du club sont concernés par cette décision.

Dijon refuse de libérer Bruno Ecuele Manga et Didier Ndong pour les matchs avec le Gabon. © Montage/Gabonreview

 

Gros casse-tête en perspective pour Patrice Neveu, qui devrait se passer de deux cadres lors des prochaines échéances de la sélection nationale. Effet, Bruno Ecuele Manga et Didier Ndong pourraient ne pas être présents au prochain regroupement des Panthères du Gabon, à cause de leur club qui refuse de les libérer lors de la prochaine trêve internationale.

«Contraints de devoir observer une période d’isolement de plus de cinq jours au retour de leur sélection, les internationaux évoluant hors espace européen ne seront pas autorisés à rejoindre leurs équipes nationales respectives», a informé Dijon (D1 française) le 16 mars. «En effet, comme autorisé par la FIFA, le DFCO ne souhaite pas libérer des joueurs qui seront dans l’incapacité de défendre les couleurs du club lors du match Marseille-DFCO, programmé le 4 avril», a ajouté le club.

L’entêtement de Didier Ndong ?

Hormis les deux Gabonais, quatre autres joueurs africains sont dans la même situation. Actuellement lanterne rouge de Ligue 1 (D1 française), Dijon espère encore se maintenir dans l’élite. Une ambition pour laquelle le DFCO a besoin de tous ses joueurs, dont les internationaux sont des pièces maitresses de l’équipe. Didier Ndong, pour sa part, a clairement affiché sur les réseaux sociaux son intention de disputer les matchs internationaux avec sa sélection.

«Oh Gabon, que ma langue se dessèche si je t’abandonne», a-t-il écrit sur Facebook, quelques heures avant le communiqué de Dijon. Va-t-il aller au clash en faisant fi de la décision de son club et risquer de lourdes sanctions pouvant aller jusqu’à la résiliation de son contrat ? Ou alors a-t-il trouvé un arrangement avec Dijon ? La fin de semaine devrait en dire un peu plus sur l’issue cette affaire.

 

 
GR
 

4 Commentaires

  1. Lavue dit :

    Si les gens refléchissent un peu, la solution la plus facile et qui conviendrait à tout le monde c’est celle de délocaliser ces matches africains en Europe (puisque y a pas le virus là-bas selon la FIFA). Certains matches de la ligue des champions ont été délocalisés, je pense à Liverpool-Leipzig.
    Quel est l’avantage pour le Gabon à jouer à Franceville sans public. C’est la même chose que jouer Paris ou Bordeaux sans public.
    Cette situation est pareille pour beaucoup d’équipes nationales africaines qui comptent sur les professionnels évoluant en Europe.
    C’est l’issue qui me paraît la moins mauvaise. Aux équipes africaines de s’accorder rapidement avec la CAF.
    Les Blancs nous ont toujours méprisé. Le Covid sévit en France et ce sont des personnes en provenance d’Afrique qui doivent observer une semaine de quarantaine , c’est trop exagéré.

  2. MONSIEUR A dit :

    @Lavue.
    Entièrement d’accord avec votre idée. Que la CAF fasse jouer les dernières journées des qualifications pour la CAN 2021 (ou 2022) en Europe. C’est plus simple.

  3. MONSIEUR A dit :

    Que mon jeune frère Didier NDONG ne s’entête pas à venir jouer ce match au GABON; Pense plutôt à la suite de ta carrière; nous reconnaissons ta valeur.

Poster un commentaire