HABANA

 

Paul Kessany est candidat à la présidence de la Ligue de football de l’Estuaire (LFE). L’ancien cadre de la sélection nationale entend redynamiser la LFE à travers un programme basé sur une nouvelle gouvernance, avec l’objectif de «remettre le football au cœur du jeu».

Paul Kessany est candidat à la présidence de la Ligue de football de l’Estuaire. © Twitter

 

Ancien cadre de la sélection nationale dont il a été le capitaine, Paul Kessany nourrit de belles ambitions. L’ancien milieu de terrain a décidé de candidater à la présidence de la Ligue de football de l’Estuaire (LFE), dont le mandat de l’actuel bureau, élu en 2017, s’achève dans trois mois.

«C’est le fruit d’une longue réflexion, entre mon envie d’être toujours utile au football gabonais, ma passion pour ce formidable sport et aux vents contraires qui le fragilisent actuellement. Après plusieurs consultations et sollicitations d’acteurs du football, notamment ceux de la province de l’Estuaire, j’ai pris le pari de proposer une nouvelle orientation pour la LFE», a déclaré Paul Kessany dans entretien paru sur Gabonallsport, le 2 mai.

L’ancien international gabonais ambitionne de redynamiser la LFE à travers un programme basé sur une nouvelle gouvernance. «Ce programme reflétera les attentes des licenciés de toutes les ligues et sous-ligues, ainsi ses composantes (footballeurs, entraîneurs, encadrement, arbitres, bénévoles, médecins, kinésithérapeutes, parents…), tout en maintenant un lien et une cohérence, avec les orientations actuelles du football amateur au niveau international», a déclaré l’ancien joueur du FC 105.

En somme, Paul Kessany entend restaurer la confiance et instituer la transparence parmi les acteurs, par une rupture avec les anciennes pratiques. «Ce sera le prix pour migrer vers une nouvelle direction, en dirigeant mieux et différemment, avec l’implication de toutes et de tous. En un mot, nous allons remettre le football au cœur du jeu», a-t-il conclu.

 
GR
 

0 commentaire

Soyez le premier à commenter.

Poster un commentaire