" " Formation : La SEM et l'E3MG balisent le chemin de la professionnalisation | Gabonreview.com | Actualité du Gabon |
mdas

 

Le directeur général de la Société équatoriale des mines (SEM) et celui de l’Ecole des mines et de métallurgie de Moanda (E3MG) ont récemment signé un partenariat pour la spécialisation et la professionnalisation des étudiants dans les métiers de la mine.

La SEM et l’E3MG balisent le chemin de la professionnalisation. © D.R.

 

Dans le cadre de la mise en œuvre des recommandations de l’audit international réalisé en 2019, la Société équatoriale des mines (SEM) et l’Ecole des mines et de métallurgie de Moanda (E3MG) ont signé un partenariat pour un nouveau programme d’enseignement. Ce programme vise la spécialisation et la professionnalisation, dès la rentrée prochaine, avec le démarrage de cours de la cinquième promotion.

«La professionnalisation concerne la transformation progressive de nos produits, nos ingénieurs et techniciens, en professionnel dans les métiers de la mine, de manière à ce que lorsqu’ils terminent leur cycle de formation, ils sortent avec une certaine expérience acquise pendant le séjour en entreprise. Naturellement, l’entreprise vient en complément des enseignements théoriques. On met beaucoup d’accent sur le séjour en entreprise. Nous sommes une école d’application», a indiqué le directeur général de l’E3MG, Jean Yves Otourou. La vocation de ce partenariat est de coller au  plus près les standards internationaux et donner la possibilité aux diplômés de postuler dans la sous-région ou à international, grâce à la spécialisation et la professionnalisation.

Pour le directeur général de la SEM, Elvis Ossindji, les étudiants que l’École des mines et de métallurgie forme constituent le vivier du pays, en termes de reprise et de valorisation du potentiel minier. « Il était pour nous très important de pouvoir mettre en place ce cadre de travail qui permettra aux étudiants, non seulement de pouvoir intégrer les process, les procédures et les permis qui sont en exploitation par la SEM, mais également de pouvoir intégrer les entreprises partenaires de la SEM. Au sortir de là, on espère avoir des jeunes professionnels aptes à entrer dans le monde du travail et à entreprendre», a-t-il déclaré.

 
GR
 

0 commentaire

Soyez le premier à commenter.

Poster un commentaire