mdas

 

Les ministres de la Fonction publique et du Budget ont rencontré le 31 mars les membres du Comité de pilotage du Forum de la Fonction publique pour apprécier ensemble l’exécution du plan d’action 2020-2021 et esquisser les perspectives de 2022.

Les membres du Comité de pilotage du Forum de la Fonction publique ont renoué avec les discussions au tour de l’exécution du plan d’action 2020-2021. © D.R.

 

Deux mois après le bilan d’exécution du chronogramme d’actions du plan d’action 2020-2021 axé sur la mise en œuvre de 31 propositions parmi les 144 recommandations répertoriées dans le rapport du Forum de la Fonction publique, le comité de pilotage du Forum de la Fonction publique reprend du service.

Ses membres ont échangé le 31 mars avec les ministres de la Fonction publique et du Budget, pour apprécier ensemble l’exécution du plan d’action 2020-2021 et esquisser les perspectives de 2022.

«La Commission inter-ministérielle sur les régularisations des situations administratives se poursuit. C’est également une occasion pour le ministre du Budget de se présenter à vous dans la continuité des actions que nous avons menées. Et l’opportunité d’esquisser les perspectives de 2022», a déclaré le ministre de la Fonction publique, Madeleine Berre, à l’ouverture de la rencontre.

. © D.R.

En effet, les 31 propositions retenues dans le cadre du plan d’action 2020-2021 tournent pour l’essentiel autour des problématiques d’arrimage de la pension retraite au nouveau système de rémunération, le recrutement et la régularisation des situations administratives. Mais également, la mise en place de la Commission interministérielle (ministère du Budget, ministère de la Fonction publique) chargée de réfléchir sur les modalités d’arrimage des pensions au nouveau système de rémunération et sur l’instauration d’un cadre de discussion approprié, pour le dialogue social au sein des départements ministériels.

«Par rapport aux recrutements sortant école et reclassements après stage, il ne reste environ que 1000, sur les 13000 situations administratives à régulariser. Aujourd’hui, par rapport à la marge budgétaire, il est question d’accélérer et il ne reste que très peu pour que ce dossier soit évacué pour le premier parcours. Pour le deuxième parcours, il était important de s’assurer que toutes les programmations sont faites dans le cadre des avancements, des actes de titularisation, d’intégration  pour que nous sachions ce que ça donne en terme de masse salariale », a déclaré le vice-président du comité de pilotage du Forum, Joël Ondo Ella. Ce dernier estime qu’il y a des raisons d’encourager toutes les parties, gouvernement, partenaires sociaux et rassurer tous ceux qui sont en attente de l’aboutissement des régularisations des situations administratives.

S’agissant des modalités d’arrimage des pensions au nouveau système de rémunération, les deux parties ont convenu de se concerter, pour mieux examiner le contenu des résultats de l’étude actuarielle réalisée par le cabinet Finactu, afin de parvenir à établir la différence entre la méthode d’arrimage des pensions et les propositions de l’étude du cabinet finactu.

«Il y a des sons dissonants autour des propositions de l’étude actuarielle réalisée par Finactu. On ne peut pas confondre l’arrimage et l’étude du cabinet finactu. Pour l’heure, le ministre de la Fonction publique et du Budget avec le comité de pilotage, vont travailler ensemble pour mieux apprécier ce sujet », a conclu Joël Ondo Ella.

 
GR
 

0 commentaire

Soyez le premier à commenter.

Poster un commentaire