HABANA

Assurant que l’augmentation des frais d’inscription et d’écolage était nécessaire, la mutuelle de l’Université Omar Bongo (UOB) promet d’avoir un regard sur la gestion des fonds qui en découleront, «pour le bien de l’étudiant».

Ange Gaël Makaya Makaya, président de la mutuelle de l’UOB (au centre), le 6 octobre 2017 à Libreville. © Gabonreview

 

La mutuelle de l’Université Omar Bongo(UOB) accueille favorablement l’augmentation des frais d’inscription et d’écolage. Elle assure que «cette augmentation s’est faite avec le consentement des étudiants, et pour leur propre bien». D’après Ange Gaël Makaya Makaya, président de la mutuelle de l’UOB, l’argent issu de la hausse des frais d’inscription et d’écolage approuvée, en septembre dernier, par le ministre d’Etat en charge de l’Enseignement supérieur entre dans le cadre de «l’amélioration des conditions d’étude des 23 000 étudiants de l’UOB».

Concrètement, énumère le président de la mutuelle, cet argent permettra aux étudiants d’être déchargés de l’achat des fascicules, d’avoir à disposition une connexion Internet gratuite via le Wifi dans tout le campus, l’ouverture d’une salle multimédia, l’ouverture de deux salles de reprographie exclusivement dédiées aux étudiants des deux Facultés (FDSE et FLSH), dont le coût ne devrait pas excéder 25 francs CFA, et d’être équipés en matériels sportifs. Cet agent, espère Ange Gaël Makaya Makaya, devrait également permettre à l’UOB de signer un partenariat avec la Sogatra, pour l’ouverture de trois lignes (UOB-Owendo, UOB-PK12 et UOB-Akanda).

Si le président de la mutuelle de l’UOB veut croire que ses attentes se matérialiseront, c’est qu’il envisage de peser dans les décisions prises par les autorités rectorales au cours de l’année 2017-2018. «Nous aurons un regard sur la gestion de cet argent», assure-t-il, annonçant que, récemment, Guy Bertrand Mapangou a accepté le fait que les représentants des étudiants intègrent le conseil d’administration de l’Université. Il reste donc aux universités et grandes écoles publiques de faire apparaître dans leurs textes cette nouvelle instruction.

Pour l’heure, bien qu’elle puisse encore susciter la colère chez certains étudiants, la hausse des frais d’inscription et d’écolage a bel et bien été maintenue. A l’UOB, de 50 000 francs (Licence), 75 000 francs (Master) et 1 million de francs (Doctorat), l’inscription est passée à 35 000, 60 000 et 80 000 francs pour les étudiants nationaux et Cemac. «C’est un mal nécessaire», assure Ange Gaël Makaya Makaya.

 
GR
 

16 Commentaires

  1. natty dread dit :

     »c’est un mal nécessaire »? pendant quarante ans, vous ne savez pas où est passé l’argent de la fac, et tout d’un coup vous saurez où va cet argent! bizarre…augmenter les frais d’inscription alors que la fac ressemble à un mouroir, que cache toute cette approche, suivez mon regard!

  2. Tsaphnaet dit :

    Franchement, mais un vieux comme ça il est encore étudiant(proche sinon 40 ballais déjà) ? sa place devrait être ailleurs, enfin fini vite ton show, fait toi remarquer… après tu seras parachuté quelque part… laisse la place aux vrais étudiants… Mauril que fais tu à coté de ce genre de personne?

  3. Shaka Loubedi dit :

    Sont-ils serieux? Quels moyens ont-ils pour s’assurer que leur argent va dans la bonne direction?
    Donc finalement les emergent deviennent des bons gestionnaires?

  4. ébirane dit :

    c’est un mal nécessaire lorsqu’on a une structure au sein de l’UOB qui aura la charge de gérer cet argent et pas vous. parmi vous qui êtes sur la table, il y en a que mon petit frère a trouvé; ce dernier travaille avec son son master, qu’est ce qui fait que vous soyez encore à l’UOB? quelles sont les réalisations effectuées pour améliorer le quotidien des étudiants avec l’argent de la mutuelle? pensez-vous que ce sont ces millions que vous allé gérer. dites-moi que vous avez trouvez fais des commandes auprès des particuliers en vu de réaliser les projets énoncés. ne me dites pas que vous attendez être en possession de cet argent pour les réaliser.

  5. OKAZAKI dit :

    La seule reforme qui vaille c’est de débarrasser l’université des vieux comme vous qui pensez que étudiant c’est un métier. sortez de là arrêtez de saturer les classes des enfants,vieillards.

  6. Abdou dit :

    Commencez par faire la traçabilité des frais d’inscription versés ces dix dernières années seulement et vous faites une déclaration publique…

  7. okoss dit :

    Signe un partenariat avec la moribonde SOGATRA!!!
    Makaya Makaya, tu as quelle age..?
    Laisse les enfants beneficier de l argent du pays avec les subventions de l’ etat comme c est le cas et vas rejoinder Billy qui n a meme pas eu sa licence

  8. paul dit :

    NE VOUS ENTONNEZ GUÈRE DES ÉQUILIBRATIONS DE CE QUADRAGÉNAIRE QUI A PEINE POUR OBTENIR SON MASTER/ Avec autant de richesses, le Gabon peut honorablement et durablement financer la gratuité des frais d’éducation de sa jeunesse. On préfère renflouer les comptes de Manganga moussavou et autres Ndemezo Obiang à coup de milliards, au détriment des enfants du pays, futurs héritiers qui croupissent pendant les 50 ans de règne des Bongo dans ma misère

  9. je salut le courage du Président de la Mutuelle. car pendant un demi siècle, les politiciens nous ont habitué à tout avoir cadeau sans effort et la conséquence devient visible à chaque fois que l’on veut rompre avec les mauvaises habitudes.

  10. ébirane dit :

    les présidents de la mutuelle ont toujours eu un budget annuel qui part dans leur poche. demande à makaya de s’expliquer sur la gestion de l’argent de la mutuelle depuis son arrivée à la mutuelle. tu verras des gros manquants, n’en parlons pas de ses prédécesseurs qui ont demandé de l’argent pour l’achat des livres et au lieu de cela ils ont payé des vêtements de luxes.

  11. Tysh jude dit :

    Je dis hein MAKAYA donc tu manques à ce point de discernement!!! De toutes les façons même en tant que visconcierge tu étais déjà « béni oui oui ». Et franchement depuis que t’es à la fac tu fini quand?
    deux tintin ! Quel déception

  12. crack dit :

    sans blague donc il y a des vieux comme a l’UOB ? grands oupss tontons’ que dit dire voilà papas s’il vous plaît laissez la place au jeunes gênez vous un petit peu. ils faut avoir honte même moi avec mes 24 ans en licence pro j’ai honte d’être dans la même classe d’un condisciple de 22. au lieu de vous battre pour les travaux inachevés à l’UOB vous êtes la pour soutenir la bêtise. pourquoi ne pas dire au gouvernement ce que vous voulez personnellement. mais attention faites le bon choix. je ne fait que passer pardon Mrs les futurs …

Poster un commentaire