mdas

La capitale provinciale du Haut-Ogooué (sud-est), Franceville, abrite depuis ce 21 juillet 2012 le 50e congrès ordinaire de la Fédération gabonaise de football (Fegafoot), des assises qui coïncident avec le 50e anniversaire de cette même entité qui compte aujourd’hui un demi-siècle d’existence.

Gabonreview.com - Placide Engandzas, président sortant de la Fédération gabonaise de football © D.R.

Les membres du comité exécutif de la Fegafoot, instance dirigeante du football au Gabon, ceux du Comité Olympique, de la Ligue nationale de football (Linaf), des ligues provinciales, des clubs et des associations affiliées sont regroupés depuis ce matin dans la deuxième ville pays ayant abrité les festivités de la grande fête africaine de football, pour faire ensemble le point sur l’état du sport roi sur le territoire national. On annonce aussi des propositions pour un avenir “certain et plein de réussite”.

Durant les quarante-huit heures de travail qui seront dirigées par Placide Engandzas, président sortant de la fédération, les congressistes plancheront sur la question relative à l’intégration de l’ensemble des clubs de première division au congrès de la Fegafoot, car selon les statuts actuels de l’instance dirigeante du football nationale, seuls cinq clubs retenus sur la base des résultats de la saison écoulée prennent part au congrès fédéral.

Outre la participation des clubs de première division au congrès fédéral, le rendez-vous de Franceville abordera notamment l’introduction du championnat national professionnel, dont le coup d’envoi est fixé au 22 septembre prochain, mais cherchera aussi à ramener la sérénité au sein de cette grande famille du football gabonais confronté à des querelles intestines.

Un match de football féminin entre les ligues du Haut-Ogooué et celle de l’Ogooué-Lolo aura lieu au cours du congrès pour joindre l’utile à l’agréable. Les conclusions devront permettre de connaître le nom du futur patron de la Fegafoot.

Le 14 juillet dernier à Libreville, au terme d’un congrès extraordinaire, la Fegafoot avait adopté, par acclamation, l’introduction de la charte olympique comme «norme de référence» dans le préambule de ses statuts, la considérant «directement applicable».

 
GR
 

0 commentaire

Soyez le premier à commenter.

Poster un commentaire