HABANA

 

Pour tenter de faire comprendre les motivations l’ayant conduit à adhérer à l’idée d’une fusion-absorption entre son parti d’opposition et le Parti démocratique gabonais (PDG), le premier secrétaire de Démocratie nouvelle (DN) annonce pour les tout prochains jours une tournée dans plusieurs localités du Gabon et même hors du pays. Il essaiera également de faire rallier ses interlocuteurs à l’initiative d’Ali Bongo.

René Ndemezo’o Obiang, annonce une tournée nationale et internationale. © Gabonreview

 

Six ans après l’avoir quitté pour diverses raisons, René Ndemezo’o Obiang a fait son grand retour au PDG par le biais du mécanisme de fusion-absorption entre Démocratie nouvelle, son parti se réclamant jusque-là de l’opposition dite constructive, et le PDG. L’actuel président du Conseil économique, social et environnemental (CESE) a rendu public ce revirement le 3 avril à Libreville.

S’il a assuré avoir soumis l’idée de cette fusion émanant du président de la République à toutes les instances de DN qui l’ont approuvée, l’ancien allié de Jean Ping lors de la présidentielle de 2016 sait qu’il devra également s’expliquer auprès des militants et sympathisants de DN. A cet effet, il a annoncé dans une interview parue au quotidien L’Union, mardi 6 avril, qu’il envisage d’effectuer une tournée nationale, voire au-delà pour expliquer le bien-fondé du nouveau positionnement de son parti qui attend encore de fixer avec son partenaire les modalités de leur accord.

«Il est évident que ce nouveau positionnement du parti sera expliqué aux organes locaux et aux militants afin qu’ils se l’approprient et le défendent avec arguments. Nous allons entamer dans les tout prochains jours une tournée nationale et même à l’extérieur dans ce sens», a-t-il annoncé à nos confrères.

 
GR
 

6 Commentaires

  1. Lavue dit :

    DN pèse quoi sur l’échiquier national ? Voilà des rigolos qui ne représentent rien sur le plan de l’électorat et qui se sentent utiles. C’est du MAGANGA-MOUSSAVOU copié. Allez-y comprendre.

    Il va expliquer quoi? à qui? Depuis que les pédégistes expliquent des choses qu’est-ce qui a changé et qui changera avec cet achat de quelques consciences qu’on ose appeler fusion-absorption, comme si DN représentait quelque chose dans le pays.

    Heureusement que les Gabonais le savent, les gens de la tempe de NDEMEZO’O ne connaissant pas la honte. Ce qu’il a fait-là c’est rien, par rapport à ce qu’on sait de lui. Vous n’en reviendrez pas. Ce sont de pauvres gens qui n’ont que la politique façon OMAR pour survivre. A part ça c’est zéro, ils n’ont rien d’autres. La création de DN n’était qu’une façon de pleurnicher après la fausse tentative de soutien à PING. Là il va être utilisé pour jouer un rôle dans la transition que se prépare (ALI est kaputt, tout le monde le sait). Au passage il va empocher qqs miettes. Le reste il s’en fout éperdument. Pour lui c’est le MIANG qui compte.

    Et puis quoi encore! Bravo RENE.

  2. Giap EFFAYONG dit :

    Ndémézo’o sait bien qu’il ne lui reste plus que deux ou trois ans à passer sur terre avant que la grande faucheuse (VIH) ne l’entraîne dans les ténèbres éternelles.Après tout,on meurt comme on a vécu.Sa vie a été celle d’un larbin sa mort sera celle d’un homme méprisable qui aura,durant plus de quarante ans trainé une maladie incurable,en l’occurrence le SIDA.Ali a fait un AVC,René Ndémézo’o a le SIda,ils se tiendront l’un et l’autre par la main.Qui se ressemble s’assemble.

  3. matho dit :

    Il va sortir du Pays, pour aller s’expliquer. Hahaha!!!

  4. Félix AYENET dit :

    C’est vraiment ridicule que de parler d’une fusion-absorption entre ce machin de DN et le PDG. C’est abus de langage tant il est vrai que ce parti domestique ne représentait aucun danger pour le PDG. Aucun élu à tous les niveau, aucune représentivité sur l’échiquier national. Il apportera quoi au PDG qu’il n’ait déjà? Et on ose parler de fusion? C’est plutôt du nomadisme politique, le fait d’un homme d’abuser des ses ouailles et prendre en otage ses inconditionnels. Ils nous ont habitué à ça. Du MCD au PSD en passant par HM, DN et bien d’autres partis politiques de chambre . Une question quand même à cet René: se souvient il encore de son discours pour justifier son départ du PDG, qu’est ce qui a changé entre temps au PDG depuis départ de ce parti pour qu’il revienne ? Nos comédiens politiques(appelés abusivement leader) politiques n’ont pas d’idéal politique. Ils font plutôt de la trasuhmance politique au gré de leurs intérêts personnels et égoïstes, et non ceux du pauvre peuple. C’est de la trahison à tous les niveaux. Mais qui a trahit trahira toujours. On les connait ces opposants riz-viande.c’est triste ce que but la jeune démocratie gabonaise.

  5. Gaston dit :

    Si vous voulez vous enrichir rapidement, faites de la politique. Et soyez rusé comme le diable. Au Gabon, l’école pour y réussir avec succès s’appelle PDG.

Poster un commentaire