mdas

 

Rendue publique, mardi 22 novembre à Libreville, la stratégie du Gabon pour accroître ses exportations vers les États-Unis durant les trois prochaines années, dans le cadre de l’African Growth and Opportunity Act (AGOA), ne lui coûtera pas moins de 13 milliards de FCFA, selon le ministre du Commerce.

La stratégie du Gabon pour accroître ses exportations vers les États-Unis entre 2022 et 2025 lui coûtera environ 13 milliards de FCFA. © D.R.

 

Si elles connaissent une hausse de façon globale depuis 2021, à en croire les chiffres de la direction générale de l’Économie et de la politique fiscale (DGEPF), les exportations du Gabon devraient poursuivre leur embellie au cours des trois prochaines années, particulièrement pour ce qui est du commerce extérieur avec les États-Unis. C’est, en tout cas, l’ambition des autorités gabonaises qui entendent mettre la main à la poche pour y parvenir.

À l’occasion de sa présentation, mardi, Yves Fernand Manfoumbi a en effet estimé à environ 13 milliards de FCFA la stratégie nationale que le Gabon envisage de déployer dans le cadre de l’AGOA jusqu’en 2025. «Le financement de cette stratégie passera par les partenaires financiers multilatéraux et bilatéraux et bien entendu par des financements directs issus des ressources de l’État», a précisé le ministre du Commerce.

Le membre du gouvernement a également informé que «les activités programmées chaque année devront faire l’objet d’ajustements et de programmation en cas de nécessité». Le but, selon lui, étant de parvenir aux objectifs fixés.

 
GR
 

0 commentaire

Soyez le premier à commenter.

Poster un commentaire