TATIE

Selon les résultats du 8e tour d’Afrobarometer au Gabon sur l’appréciation de la démocratie, 70% des Gabonais préfèrent la démocratie à toute autre forme de gouvernement mais plus de 88% ne sont pas satisfaits de son fonctionnement dans le pays.

88% des Gabonais sont insatisfaits du fonctionnement de la Démocratie. © D.R.

 

Les Gabonais se sont exprimés sur la pertinence de la démocratie, à travers le 8e tour d’Afrobarometer au Gabon. A la question de savoir quel est le niveau de la démocratie au Gabon aujourd’hui ? 36% des sondés estiment que le Gabon n’est pas une démocratie, 41% pensent que le pays est une démocratie avec des problèmes majeurs, 18% répondent que c’est une démocratie avec des problèmes mineurs, tandis que 4% sont certains que le Gabon est une pleine démocratie.

Ces résultats révèlent que les Gabonais affirment leur attachement à la démocratie, même s’ils critiquent son fonctionnement dans le pays. Selon le réseau panafricain qui produit des données jugées fiables sur les expériences et appréciations des africains relatives à la qualité de vie, à la gouvernance, et à la démocratie, près de 9 Gabonais sur 10, soit 88%, désapprouvent la manière dont la démocratie fonctionne dans pays.

En s’exprimant sur le décompte des votes des électeurs lors des dernières élections, notamment les législatives, 97% ont estimé qu’il n’était pas correct ou ne reflétait pas fidèlement les résultats. A en croire ces résultats, les Gabonais estiment que leur pays est une démocratie approximative au sein de laquelle les dés sont pipés.

Selon l’évaluation d’Afrobarometer, 51% des Gabonais pensent que les personnes puissantes peuvent avoir connaissance de leur vote, et 39% ont eu au moins «un peu» peur d’être victime d’intimidation ou de violence lors des dernières élections. Ce qui ne saurait être l’apanage d’une démocratie.

 

 
GR
 

5 Commentaires

  1. Gayo dit :

    Les chiffres de ces sondages quand a l’opinion des gabonais sur la gouvernance du pays refletent toujours les resultats de 2016 ou environ 70% des electeurs ont dit non a Ali Bongo pour Ping, et les 70% d’inconscients et de masochiste ont dit oui a la souffrance et Ali a comble le retard par la fraude altogoveenne.

  2. Serge Makaya dit :

    Mais de quelle démocratie parlez vous ? Elle n’existe même pas. Et la France n’en veut certainement pas en Afrique sous son contrôle avec ses valets. A Ntare Nzame !!

    Notre problème au Gabon et dans la zone CFA, c’est le Quai d’Orsay ou France. Nous débarrasser des Bongo-Valentin ne suffira pas à nous rendre véritablement autonome. C’est la France qui nous enchaîne. Ce n’est pourtant pas si difficile à comprendre. Mais certains veulent occulter cette vérité. Dommage.

  3. Fille dit :

     » je suis très surpris de constater que seulement 36% des Gabonais pensent que le pays n’est pas une démocratie. Les compatriotes sont vraiment loin du compte, les pauvres. » @Paul Bismuth, au contraire, ce faible pourcentage se comprend dans la mesure où la grande majorité d’entre nous ne saisit pas les notions telles que Démocratie, Nation, Etat de droit. Lorsque nous sommes dans un pays en 2020 dans lequel les représentants du peuple font « des dons » au lieu de poser les véritables bases de construction élémentaires d’un état. On déconstruit l’école pour que de moins en moins de gabonais aient des bases de réflexion sur leur environnement. On entretien l’idée que le chef même de gangs est Chef et que c’est lui qui décide et donne des miettes. Les populations ignorent leurs droits les plus basiques et courent danser pour les chefs en espérant des cartons de surgelés avariés pour au moins se nourrir. Dans ce contexte, comment s’étonner que seul 36% comprennent que le pays n’est pas une démocratie ? Serait-il même sur un semblant de voie de démocratie car pour cela il faut commencer par être Souverain.

Poster un commentaire