TATIE

Bien qu’il ne se déplace désormais plus qu’avec son passeport béninois, l’ancien directeur de cabinet d’Ali Bongo a récemment affirmé au quotidien Africa Intelligence qu’il possédait toujours un passeport diplomatique gabonais valide. Une affirmation que la présidence de la République à Libreville dément vivement, rappelant que Maixent Accrombessi Nkani, naturalisé en 1996, n’a plus aucune fonction officielle connue au Gabon.

Maixent Accrombessi Nkani, l’ancien directeur de cabinet d’Ali Bongo, au Benin en 2019. © D.R.

 

Jadis incontournable au palais du bord de mer à Libreville, Maixent Accrombessi Nkani aurait-il perdu toute son influence auprès de son ancien patron et ami Ali Bongo Ondimba ? Si l’ancien directeur de cabinet du chef de l’État semble assurer du contraire, Africa Intelligence n’a pas moins révélé dans son édition du lundi 12 octobre que celui qui occupait jusqu’à l’année dernière la fonction de Haut représentant du président de la République voyage désormais avec «un passeport béninois ordinaire» pour se rendre en Europe notamment.

Pourtant, interrogé sur la question par nos confrères, l’ancien homme fort du palais présidentiel assure qu’il dispose bel et bien d’un passeport diplomatique gabonais en cours de validité. D’autant plus qu’il compterait toujours dans les effectifs de l’administration et de la présidence de la République. «Faux !» rétorque-t-on au palais.

À nos confrères, le palais aurait assuré que Maixent Accrombessi Nkani ne faisait plus partie des hautes personnalités gabonaises dont il se réclame encore. En conséquence, son passeport diplomatique, à défaut de lui avoir été retiré, ne serait plus «valable». Dès lors qu’il a perdu son statut de Haut représentant du président de la République depuis mars 2019. À ce jour en effet, il n’exerce aucune fonction officielle connue au Gabon pour bénéficier à nouveau d’un passeport diplomatique. L’homme d’affaires naturalisé gabonais en 1996 vit à plein temps dans son pays d’origine, le Benin.

 
GR
 

9 Commentaires

  1. Gayo dit :

    Rien de surprenant c’est un feyman et un mystificateurs. Ali est si maboule qu’il se fera toujours flouer par des mystificateurs. Enfant tetu, les gabonais lui avait averti pas de Accrobessi comme DC, un ancien demarcheur, on lui avait dit pas de Alihanga avec une réputation de personne sulfureuse, on lui a dit pas ton fils, comme toi il n’a acquis aucune valeur ni a travers les etudes, ni dans notre culture, ni de son education raté. Dieu seul sait si Ali confie notre pays a des personnes peu fiables par sorcellerie, par naivete ou consequence de sa mediocrite depuis le banc de l’ecole.

  2. Gayo dit :

    Rien de surprenant c’est un feyman et un mystificateurs. Ali est si maboule qu’il se fera toujours flouer par des mystificateurs. Enfant tetu, les gabonais lui avait averti pas de Accrobessi comme DC, un ancien demarcheur, on lui avait dit pas de Alihanga avec une réputation de personne sulfureuse, on lui a dit pas ton fils, comme toi il n’a acquis aucune valeur ni a travers les etudes, ni dans notre culture, ni de son education raté. Dieu seul sait si Ali confie notre pays a des personnes peu fiables par sorcellerie, par naivete ou consequence de sa mediocrite depuis le banc de l’ecole. Ali la malediction de notre pays

  3. Serge Makaya dit :

    N’a t-il pas HONTE de s’être enrichi au Gabon plutôt que chez lui au Bénin ? Pitié !! A Ntare Nzame !! Même Sylvia Valentin et son ridicule fils adoptif Nourredine devraient avoir HONTE aussi de gagner de l’argent qui n’est pas de la sueur de leur front. A Ntare Nzame !!

  4. beka dit :

    C’est le contraire qui m’eût étonné : pour quelles raisons sieur Accrombessi détiendrait-il encore un passeport gabonais, diplomatique de surcroit, lorsqu’on sait que ce document ne sert qu’à certaines personnalités qui bossent officiellement pour le Gabon ? Mais en tout cas, cette mise au point de la présidence gabonaise est fondée ; c’est le contraire qui aurait été anormal. Pourquoi donc l’administration gabonaise ne lui réclame-t-il pas son document ?

    Ceci dit, pourquoi cette mise au point ? Fait-elle suite à une utilisation non conforme à l’usage auquel ce passeport serait destiné ? Car dans la galaxie du cabinet présidentiel, il est rarissime que de telles informations fuient et une mise au point est conçue généralement pour se désolidariser des actions ou des actes délictueux ou semblables.

  5. Abdallah dit :

    Un étranger reste toujours un étranger. Donner le pouvoir d’un pays à un étranger c’est vendre son pays. ALI BONGO et ses amis devraient tirer des leçons s’ils sont vraiment de vrais gabonais.

  6. Lavue dit :

    Un adage dit qui se ressemble s’assemble. Si ACCROMBESSI est un pauvre démarcheur nullard, comment peut-on imaginer qu’ALI BONGO puisse être quelqu’un de valeureux.
    C’est un fils à papa sans formation universitaire solide, sans connaissance du rôle de la culture nationale quand on occupe le poste de PR, sans attaches même légères avec l’arrière pays, son village, sa province. Un pauvre type au sens réel du terme. Quelqu’un qui célèbre le mariage de son fils à la Pointe-Denis au lieu de le faire à BONGOVILLE (supposé être chez lui), celui qui a été élu Député grâce à l’intervention de Papa OMAR.
    Quand on a ce type de personnage à la tête du pays, rien de bon ne peut se faire. ACCROMBESSI démontre à tous combien il est attaché au Bénin. Il est Béninois avant tout, sa nationalité Gabonaise c’était simplement pour son « business », sinon il s’en moque totalement. ALI a été interpellé par des personnes averties comme NZOUBA NDAMA, comme tout idiot il n’a pas voulu écouter. L’autre l’a tellement endoctriné (ensorcelé) qu’il n’a même pas été capable de le virer. Son limogeage est l’œuvre des nouveaux tenants du pouvoir depuis l’AVC qui l’a mis à la touche. ACCROMBESSI est Chef dans son village, ALI ne pourra jamais être fait chef à BONGOVILLE, par aucun miracle. Les Feyman comme le disait quelqu’un plus haut, baisent les idiots et les imbéciles. ACCROMBESSI la pratiqué grossièrement, LACCRUCHE certainement aussi. Alors que faire avec un ALI qui n’est plus que l’ombre de lui-même, il est fini. Voilà toute la question.
    Et puis le Cabinet Présidentiel c’est qui ? Qui est leur véritable chef? Tout ça ridiculise le pays. Si le clan BONGO veut à tout prix conserver le pouvoir qu’il cherche quelqu’un de valide, de cultivé sur le plan des valeurs locales et occidentales. Mais si on s’entête avec le schéma ALI BONGO, il y a à craindre pour des lendemains plus difficiles que ceux de 2016.

  7. Mbeda Mboma dit :

    Le Système PDG a tellement peur des citoyens Gabonais de souche, qu’ils sont obliger de s’entourer et de recruter des étrangers simplement parce que ces derniers seront des vagmestres, des lécheurs de bottes, des vassaux…tandis les vrais gabonais de souches seront toujours la pour dénoncer leur amateurismes et leurs idioties. quand on sait que la plupart n a jamais réussit un diplôme universitaire.

    Mais ce que le système PDG oublie c est qu’ en poursuivant sur cette voie, ils bradent la souveraineté de ce beau pays et font du Gabon la serpiere de toute l Afrique ou tout le monde vient s’essuyer les pieds avant de regagner leurs patries respectives.

  8. Milangmissi dit :

    Les gabonais ce sont vraiment des putes il y a 5 ans, Gabonreview aurait fait cet article, il y aurait des gens pour venir le défendre et insulter M. Ndjimbi. là il n’y a plus personne. Il y avait le CRAC, ONG Convergence … d’un coup tous ces gens ont disparu.
    “Un courtisan est semblable à ces plantes faites pour ramper qui s’attachent à tout ce qu’elles trouvent.” Montesquieu

Poster un commentaire