HABANA

 

Ali Bongo dont l’absence a été très remarquée lors des rencontres internationales d’envergure à l’étranger, depuis ses soucis de santé, pourrait bien renouer avec cet exercice. Lors de sa conférence de presse de ce 14 septembre, le porte-parole de la présidence de la République a annoncé que le président participera à trois sommets aussi bien physiquement qu’en visioconférence.

Ali Bongo et le prince de Galles lors de son séjour à Londres en mai dernier. © D.R.

 

Depuis ses soucis de santé, le président Ali Bongo n’avait plus été aperçu lors des grand rendez-vous à l’étranger. Si sa participation il y a deux ans aux travaux du sommet de la Communauté économique des Etats de l’Afrique centrale (CEEAC), organisé à la présidence de la République gabonaise à Libreville, avait été présentée comme son retour sur la scène internationale 14 mois après son AVC, son « grand retour » sur cette scène pourrait réellement se faire sous peu.

Lors de sa conférence de presse ce 14 septembre, le porte-parole de la présidence de la République a annoncé que dans les prochaines semaines, le président Ali Bongo participera à trois événements «que ce soit physiquement, en présentiel ou digitalement en visioconférence». Il s’agit de l’Assemblée générale de l’Organisation des Nations unies (ONU) qui aura lieu à la fin de ce mois de septembre à New York et qui se tient cette année dans un format hybride, mêlant interventions virtuelles et en présentielle. Ali Bongo participera également à un sommet sur le Covid-19, organisé par le président américain Joe Biden, puis à la Cop 26 qui se déroulera du 1er au 12 novembre à Glasgow, en Ecosse.

Le Gabon, a indiqué le porte-parole de la présidence de la République, est chef de file des négociateurs africains et sera donc l’un des acteurs les plus attendus. Si Jessye Ella Ekogha n’a pas clairement précisé les rencontres auxquelles participera en présentiel Ali Bongo, l’on note que pour la première fois depuis son AVC, le chef de l’Etat sera vu hors de son pays au milieu de ses pairs. Ali Bongo est déjà attendu à Londres où il a été invité à prendre part à une réunion de préparation de la Cop 26.

 
GR
 

12 Commentaires

  1. bassomba dit :

    voilà des nouvelles qui rassurent sur l’évolution de la santé du Président de la République, c’est bien.

  2. Serge Makaya dit :

    Ce ne sera jamais lui. Il est décédé à Riyad en octobre 2018.Le reste, c’est encore et toujours de l’enfumage comme savent si bien le faire les renseignements de tous les pays du monde. Vous pouvez aabrutir le gabonais lambda. Mais pas Serge Makaya.

  3. UDFR dit :

    ça fait plaisir de voir le Président en pleine forme……

  4. Julien dit :

    Entre-nous, votre Ali Bongo a du mal à rencontrer « son peuple », et c’est à l’étranger qu’il ira faire quoi ? Il fait des réunions ENCORE par visioconférence, pour quelles raisons ? Jusqu’à quand va t-on RIDICULISER tout un peuple ? Arrêtez ça SVP.

  5. JAMES DE MAKOKOU dit :

    Il y va pour son fils adoptif suites a des ennuis avec la justice de ce Pays?

  6. Tellier Yvon dit :

    le père (Ali Bongo) qui est bien décédé n’est pour rien dans ce simulacre. Mr Valentin-Bongo Nourredine est bien condamné à Londres. La France qui le soutenait, via sa mère adoptive et le roi du Maroc, sont gênés par ce scandale de viol. Enfin… Ainsi va la Françafrique, malheureusement.

  7. dans la sauce dit :

    Les politiciens gabonais sont dans la sauce.

    Ils ne défendent pas la population mais leur propres intérêts et cela jusqu’à quand?

    Ali Bongo, ne daigne pas résoudre les problèmes électoraux depuis 2016 avec l’opposition. Il pense que son fils adoptif passera haut les mains en 2023 comme au Tchad.
    Le monde change forcément. Amen!

Poster un commentaire