TATIE

Le directeur général de l’Agence nationale de l’aviation civile (Anac), Arthur Nkoumou Delauney, par ailleurs, Conseiller spécial, Chargé de missions du président de la République, est décédé, ce mardi 13 octobre, en France, des suites d’une maladie, annonce directinfosgabon.com.

Le directeur général de l’Agence nationale de l’aviation civile (Anac), Arthur Nkoumou Delauney, est décédé, ce mardi 13 octobre 2020, en France. © D.R.

 

Le monde de l’aviation civile gabonaise est en deuil. Le directeur général de l’Agence nationale de l’aviation civile (Anac), Arthur Nkoumou Delauney, a tiré sa révérence, ce mardi 13 octobre, en France, des suites de maladie. Arthur Nkoumou Delauney a été nommé directeur général de l’Anac, au cours du Conseil des ministres du 27 octobre 2017.  En janvier 2020, il a été également nommé Conseiller spécial, Chargé de missions du président de la République.

Parmi les faits d’armes du directeur général de l’Anac, l’on relève qu’il est présenté comme la personnalité ayant réussi à extraire, en 2019, le Gabon de la liste noire de l’Union européenne. Selon directinfosgabon.com, c’est «fort de ce succès», qu’il sera d’ailleurs nommé Conseiller spécial, Chargé de missions du président de la République.

L’Anac relève également quelques points forts et réalisations sous sa direction. L’on note notamment, que «fin août 2018, après près de deux ans de processus de certification jonché d’évaluations à mi-parcours et des ateliers de formation du personnel, l’Aéroport de Libreville (ADL) a obtenu sa certification OACI –Organisation de l’aviation civile internationale-».

Cet aéroport est ainsi devenu le premier en Afrique centrale a décroché cette certification dont la remise officielle du certificat d’aérodrome s’est déroulée en août 2018, à Libreville, en présence du président de la République, Ali Bongo Ondimba.

Autre fait marquant sous la direction du disparu, le 24 septembre 2019, à l’occasion de la 40e Assemblée générale de l’OACI, à Montréal, il a reçu des mains du président de cette institution, le Prix spécial du président du Conseil, en récompense des résultats obtenus par le Gabon, notamment après l’audit effectué en 2019, par cette organisation et qui a vu le pourcentage de conformité de mise en œuvre des normes de sécurité aérienne passer de 26 à 72%, en moins de deux ans.

 

 
GR
 

3 Commentaires

  1. SERGE MAKAYA dit :

    Cet homme était BIEN. Nous perdons toujours les meilleurs. C’est dommage. Paix à son âme. Condoléances à la famille.

  2. Ntchile Oswald Raïker dit :

    Un grand homme. Intègre,humble,professionelle et hônnete! Mon rêve etait de venir travailler un jour à l’ANAC sous votre direction mais malheuresement le destin ne l’a pas voulu. Mes ambitions reste les memes malgré votre lourde absence à jamais!
    Repose en paix DG!

Poster un commentaire