TATIE

Dix-neuf passagers d’un bus, la plupart élèves candidats au baccalauréat cette année, ont été victimes d’un accident de la circulation à leur retour de Ndendé. Les autorités administratives de la province de la Ngounié assurent qu’aucun décès n’a été enregistré lors de cet accident à première vue causé par «une défaillance mécanique».

Le véhicule accidenté à près de 5 km de Mbigou. © D.R.

 

Il s’en est fallu de peu. Pourtant, après une sortie de piste suivie d’un «tonneau», l’accident d’un bus transportant 19 passagers, la plupart élèves candidats au baccalauréat cette année au centre Paul Marie Yembit de Ndendé, n’a fait aucun mort. Mieux, selon des informations remontées au ministère de l’Éducation nationale par le directeur d’académie provinciale (Ngounié), la majorité des accidentés ne présentaient que des égratignures.

À la suite de cet accident, seuls trois élèves ont été admis à l’hôpital de Bongolo pour y effectuer un examen radiologique. D’autant plus que, selon des témoins, les deux garçons saignaient et la fille se plaignait du mal de bassin. Il s’est finalement agi de simples blessures beaucoup moins graves que d’apparence. Ce qui a d’ailleurs convaincu le médecin de ne pas les admettre en hospitalisation, donc de les laisser faire le chemin jusqu’à Mbigou.

Si les autorités administratives de la province de la Ngounié précisent en effet que les passagers du bus étaient des élèves du lycée Amiar Nganga de Mbigou ayant composé à Ndendé, elles expliquent aussi que l’accident du véhicule a été causé par «une défaillance mécanique».

 
GR
 

3 Commentaires

  1. moundounga dit :

    Bjr. Morceau choisi : « les deux garçons saignaient et la fille se plaignait du mal de bassin ». Comment après saignement même une simple observation n’est pas autorisée. On en reparlera de ce fait. Amen.

  2. moundounga dit :

    Bjr. Morceau choisi « une défaillance mécanique ». Vous avez observez le pont? Amen.

Poster un commentaire