mdas

 

Selon Pr Patrick Mouguiama-Daouda, qui s’est présenté devant les députés membres de la commission des Finances et du Budget lundi dernier, pour lui permettre de financer ses différents projets, dont la réhabilitation de plusieurs écoles et la livraison de quelques chantiers à travers le pays, et assurer la rémunération des personnels du secteur, son département ministériel nécessitera une enveloppe de 236,9 milliards de FCFA en 2022.

Pr Patrick Mouguiama-Daouda entend achever certains chantiers en 2022. © Com. gouvernementale

 

Pour l’année 2022, Patrick Mouguiama-Daouda a à cœur de matérialiser plusieurs projets devant permettre de garantir de meilleures conditions d’apprentissage aux élèves et aux étudiants ainsi que de meilleures conditions de travail et de vie des personnels du secteur. Pour ce faire, le ministre de l’Enseignement supérieur et de l’Éducation nationale sollicite une enveloppe globale de 236,9 milliards de FCFA. Il est allé défendre son dossier devant les députés membres de la commission du Budget et des Finances, lundi 8 novembre.

Selon le membre du gouvernement, plus de la moitié de cette enveloppe sera affectée au programme «Enseignement secondaire» de la mission «Éducation nationale», soit 109,7 milliards de FCFA. De l’argent qui sera utilisé en vue de «la poursuite de l’acquisition du CES de Moanda, la poursuite de l’acquisition du complexe d’Awendjé, la constriction du lycée du 2e arrondissement de Franceville, l’achèvement des travaux de réhabilitation d’un bâtiment du lycée de Mitzic, l’achèvement des travaux du lycée Paul-Marie Yembit de Ndendé».

Dans l’objectif de la promotion des valeurs citoyennes, une partie de cet argent, soit 98,2 millions de FCFA, sera consacrée au financement des activités liées au programme «Éducation populaire». Il s’agirait du même montant alloué en 2021.

 
GR
 

0 commentaire

Soyez le premier à commenter.

Poster un commentaire