HABANA

 

Au 31 décembre 2020, les crédits bruts distribués par l’ensemble des établissements bancaires implantés sur le territoire national ont chuté de 1,5% à 1 598,1 milliards de FCFA contre 1 621,8 milliards en 2019, impactés essentiellement par la baisse des crédits accordés à l’État.

En 2020, les crédits octroyés à l’Etat ont baissé de 22,1%. © D.R.

 

Sur l’ensemble de l’année 2020, les crédits accordés par les banques ont reculé de 1,5% à 1 598,1 milliards de FCFA contre 1 621,8 milliards en 2019. Cette baisse est essentiellement liée à la diminution des crédits accordés à l’État. En effet, ils ont régressé de 22,1% à 344,2 milliards de FCFA, représentant 21,5% de l’ensemble des crédits bruts distribués.

De même, selon les chiffres issus de la dernière note de conjoncture sectorielle, de la Direction générale de l’économie et de la politique fiscale, les crédits consentis aux entreprises publiques ont représenté 0,9% du total des crédits bruts. Ils ont régressé de 11,7% à 14,4 milliards de FCFA à la fin de décembre 2020 contre 16,3 milliards un an auparavant.

Cependant, en glissement annuel, les crédits octroyés au secteur privé ont connu une hausse de 2,9% à 1 132,6 milliards de FCFA en décembre 2020. Ils ont représenté 70,9% du total des crédits contre 67,9% en décembre 2020. Cette disponibilité des ressources aurait permis de soutenir, les acteurs du secteur privé au cours de la crise sanitaire dernière.

On note également une hausse des opérations de crédit-bail dont l’encours s’élève à 19,5 milliards de FCFA en décembre 2020 contre 16,5 milliards un an plus tôt.

 

 
GR
 

0 commentaire

Soyez le premier à commenter.

Poster un commentaire