GR

Entre jeu de chaises musicales et éviction d’anciens commis de l’État, l’administration territoriale a connu ces dernières heures un certain chamboulement. En pleine crise du Covid-19 contre laquelle ils étaient pourtant au front, Ali Bongo a décidé de procéder au reclassement de certains gouverneurs de province et d’en limoger d’autres.

Sur 9 anciens gouverneurs de provinces, 5 ont été limogés (photo d’archives). © D.R.

 

Alors qu’ils étaient tous au front ces dernières semaines contre la pandémie du Covid-19, travaillant à en limiter la propagation, voire à en fermer l’accès à leurs provinces respectives, les neuf gouverneurs du Gabon ont connu des fortunes diverses à la suite du Conseil des ministres tenu le jeudi 9 avril. Cinq d’entre eux ont été limogés, dont deux envoyés à d’autres fonctions. Il s’agit de Joël Ogouma, ex-gouverneur de la province du Woleu-Ntem, nommé conseiller politique du président de la République, et de Patrice Ontina, ex-gouverneur de la province de l’Ogooué-Maritime, porté à la tête du conseil d’administration de l’ANUTTC.

Parmi les trois anciens gouverneurs limogés n’ayant été nommés à aucun autre poste, on compte Éloi Nzondo, ex-gouverneur de la province du Haut-Ogooué, qui a été remplacé par Jacques Denis Tsanga. Le promu retrouve en réalité son poste après un passage au gouvernement en 2018.

Guillaume Adjangoue Lappel (Estuaire) et Benjamin Banguebe Mayoubi (Ngounié) n’ont pas non plus été rappelés dans la haute administration publique, remplacés respectivement par Marie Françoise Dikoumba (jadis en fonction dans l’Ogooué-Lolo) et Paulette Mengue M’Owono (en fonction dans le Moyen-Ogooué).

Si les gouverneurs Christiane Leckat (quitte la Nyanga pour l’Ogooué-Ivindo) et Jules Djeki (l’Ogooué-Ivindo pour le Woleu-Ntem) ont simplement changé de province, quatre nouveaux ont intégré la liste : Paul Ngome Ayong (Ogooué-Maritime), Jean Bosco Assingambagni (Ogooué-Lolo), Nicole Nouhando (Nyanga) et Bernabé Mbangalivoua (Moyen-Ogooué).

 
GR
 

3 Commentaires

  1. Serge Makaya dit :

    A Ntare Nzame!!! Je ne reconnais plus notre pays. Et ces gouverneurs jouent quand même à ce ridicule jeu ? Kié!!

    Jean Ping, tu n’as plus rien à gagner ni à perdre. Je sais que tu te protégés comme tout le monde du Covid-19. Mais rien ne t’empêche de dénoncer tout ce théâtre qui se joue depuis la mort d’Ali Bongo. A Ntare Nzame!!

  2. Jean jacques dit :

    Ou est la relation avec le virus?donc l’Administration doit s’arreter.

  3. Ipandy dit :

    Était-ce nécessaire de changer, maintenant les gouverneurs. Nous sommes en guerre et changer les des généraux en pleine guerre peut nous être préjudiciable.
    Par ailleurs, concernant Eloi Nzondo, je dirai que c’est sa promotion au poste de SGA du PDG qui ne lui permettait plus d’assumer le poste de gouverneur.

Poster un commentaire