TATIE

Après les députés, il y a quelques jours, les ministres gabonais annoncent ce vendredi 10 avril qu’ils contribueront également à l’effort national face à la pandémie du Covid-19. Comme contribution, le gouvernement met 102 millions de francs sur la table.

Le Premier ministre Julien Nkoghe Bekale annonce que son gouvernement contribuera à hauteur de 102 millions de francs pour la lutte contre le Covid-19. © KJK Com

 

Le gouvernement a répondu favorablement à l’appel à la solidarité lancé une semaine plus tôt par Ali Bongo, lors de sa dernière allocution. La trentaine de ministres a en effet accepté de contribuer à l’effort national contre le Covid-19 pour lequel le pays compte à ce jour 44 cas testés positifs, dont un décès et une guérison.

À l’occasion de la présentation des modalités de mise en œuvre des mesures sanitaires, économiques et sociales annoncées sept jours plus tôt par le chef de l’État, Julien Nkoghe Bekale annonce en effet que son gouvernement a mis 102 millions de francs sur la table dans le cadre de la lutte contre la pandémie.

«Comme l’a rappelé le président de la République, il s’agit d’une crise sans précédent qui appelle de notre part un sursaut patriotique, l’esprit de sacrifice, d’engagement collectif et de solidarité nationale», justifie le chef du gouvernement.

Une semaine auparavant, les députés avaient aussi accepté de contribuer financièrement à la lutte contre le Covid-19 en approuvant notamment que leurs salaires soient prélevés d’un montant compris entre 5 et 10%.

 
GR
 

7 Commentaires

  1. Paul Bismuth dit :

    Dans l’obscurantisme que nous subissons, quelqu’un aurait-il assez de lumière pour m’éclairer sur la rémunération des membres du gouvernement et du président ? Merci par avance 🙂

  2. Serge Makaya dit :

    Des pays beaucoup plus pauvres que le Gabon posent des gestes conséquents d’entraide. Il a fallu ça pour voir nos ridicules ministres enfin poser les mêmes gestes. Mais pas forcément les mêmes montants. Pitié!!! A Ntare Nzame!!!

  3. Ulys dit :

    Je retiens: »donnent un peu de leurs salaires… » Juste un peu. Mdr.

  4. JAMES DE MAKOKOU dit :

    Ces gens ne sont pas tous nos COMPATRIOTES, ils y sont là pour vider les caisses de ce pays, comment pourriez-vous comprendre que les pays plus pauvre que nous les ministres et députés donnent trois ( 3X ) plus que ces derniers?? Et pourtant ils sont champion des politiciens les plus riches d’Afrique, et comment pourriez-vous comprendre que la femme du president qui est sans emploi et sans poste nominative donne si je ne me trompte plus de 400 millions et eux ils en donnent que si peu !!! QUAND BIEN MEME ILS VONT SE PARTAGER TOUS LES DONS QUI SERONT DESTINER AU PEUPLE…VENANT DU FMI-OMS-EUROPE..ET AUTRES FONDS INTERN…
    HONTE A VOUS, VOUS ETES LA HONTE DE L’AFRIQUE ENTIERE …..
    UNE CLASSE POLITIQUE EN DESSOUS DE ZERO..
    MON CHER PAUL, PERSONNE NE SAIT EXACTEMENT COMBIEN ILS SONT RENUMERER …C’EST LES MANDARINS DE LA CORRUPTION..

  5. africain dit :

    Salaires de nos gouvernants. Notez les remunerations des ANCIENS premiers ministres. Pourquoi leur devons nous un salaire a vie? Ils n’ont meme pas ete elus
    https://www.mays-mouissi.com/2018/06/07/gabon-masse-salariale-de-letat-quels-sont-les-salaires-des-deputes-senateurs-et-des-ministres-volet-2-5/

    • Paul Bismuth dit :

      Merci à l’Africain pour ces informations précieuses. Je ne savais pas que les anciens vice présidents et premiers ministres recevaient une telle enveloppe, et quelle eveloppe! La bonne vieille République de copains coquins.

  6. Ikobey dit :

    Le salaire des ministres n’est pas le problème. Ouvrons les yeux ! ce qui est grave c’est : l’inactivité, l’inefficacité, l’incompétence. A croire qu’il n’y en a pas un pour racheter l’autre. Je plains Ali d’être entouré de tous ces bras-cassés.

Poster un commentaire