GR

Lancé le 13 avril pour permettre aux familles de cultiver la terre à domicile durant la période de confinement, le programme «Gabon famille verte» a enregistré le 17 avril dernier 1000 inscriptions.

L’un des premiers bénéficiaires du programme Gabon famille verte du ministère de l’Agriculture. © Facebook/Biendi Maganga Moussavou

 

La campagne de promotion pour le retour à la terre lancée par le ministère de l’Agriculture afin de permettre aux familles gabonaises, en cette période de confinement, à mieux occuper leur temps par la pratique du maraichage et le jardinage bourgeonne.  La première phase d’inscription clôturée le 17 avril totalise 1000 familles.

Une image des semences distribuées aux participants. © Facebook/Biendi Maganga Moussavou

«Nous comptons déjà plus de 1000 familles vertes depuis le lancement et le démarrage des inscriptions. La distribution de semences a démarré depuis le vendredi 17 avril et les équipes ne ménagent aucun effort pour que les lots soient livrés à domicile», a déclaré le ministre de l’Agriculture Biendi Maganga Moussavou sur sa page Facebook, félicitant les premiers bénéficiaires du programme pour leur engouement.

Face à l’intérêt de la population gabonaise à ce dispositif destiné à soutenir le secteur agricole en cette période de crise du Coronavirus, le ministre de l’Agriculture assure la poursuite des inscriptions en ligne via le lien suivant : 👉https://forms.gle/x12mEacUJvzaJPW49 ou sur la page Facebook «Gabon Famille Verte» ou en téléphonant au 062823333 pour participer et bénéficier des semences nécessaires à la réalisation du programme.

«Cette opération qui vise à ancrer au sein du noyau familial l’importance du retour à la terre se poursuivra sans limitation du nombre d’inscrits. Profitons du confinement pour nous réapproprier nos valeurs, notre identité», a indiqué Biendi Maganga Moussavou, saluant l’effort et la disponibilité des équipes de l’Agence de la sécurité alimentaire (Agasa).

 
GR
 

4 Commentaires

  1. Mireille Fitso dit :

    Très bonne initiative, il ya encore de bonne personne qui pense aubbien être de ka population. Ce programme m’a permis de m’epanouir pendant le confinnement. Que le Seigneur vous benisse. Je vous remercie

  2. Bjr j’aimerais savoir si ce projet ne concerne que les gabonais vivant à la capitale ??

  3. BIKENE BIDZANG Nathalie dit :

    Bjr, Nous sommes une Association Nationale des Droits des PVVIH du Gabon (ANAD-GABON) et avons des espaces déjà debrousses. Nous sommes intéressés. Comment devons nous procéder pour être bénéficiaires Le terrain est de 8 mètres sur 6 Nous sommes vraiment intéressés.

Poster un commentaire