TATIE

Le secrétaire général du Parti démocratique gabonais (PDG) a été reçu par l’ambassadeur du France au Gabon, le 15 octobre à Libreville. Éric Dodo Bounguendza et Philipe Autié ont échangé sur la relation bilatérale et la situation, notamment sanitaire, du Gabon et de la France.

Philipe Autié et Dodo Bounguendza, le 15 octobre 2020 à Libreville. © Ambassade de France au Gabon

 

Dans le cadre de ses rencontres régulières avec les principales formations politiques de la majorité et de l’opposition, l’ambassadeur de France au Gabon s’est entretenu avec le secrétaire général du Parti démocratique gabonais (PDG), le 15 octobre à Libreville. L’échange entre Éric Dodo Bounguendza et Philipe Autié a porté sur la relation bilatérale et la situation, notamment sanitaire, du Gabon et la France. Sur ce dernier point, les deux personnalités ont évoqué la volonté des deux pays d’intensifier la coopération dans ce domaine, devenue encore plus pressante avec la pandémie du Covid-19.

Le Gabon et la France entretiennent une relation marquée par des échanges étroits. La coopération civile entre la France et le Gabon est dense (éducation, environnement, recherche scientifique etc.). Sur le plan économique, la France, avec une part de marché de 26 %, est le premier fournisseur du Gabon, devant la Belgique et la Chine. Les importations françaises concernent le secteur des hydrocarbures (55 % des importations) mais également la filière du bois et le manganèse. L’on dénombre 110 entreprises françaises au Gabon, qui génèrent quelque 14 000 emplois et réalisent un chiffre d’affaires évalué à 3,23 milliards d’euros.

 
GR
 

2 Commentaires

  1. Serge Makaya dit :

    Ils discutent MAGOUILLE PRÉSIDENTIELLE en marche. A Ntare Nzame !! Pauvre ambassadeur hypocrite !! Pitié !!

  2. bassomba dit :

    Là l’expression « parti pris » a tout son sens, monvien!!!!

Poster un commentaire