TATIE

Les huit axes pour redynamiser l’artisanat issus des travaux de la Task force consacrée à ce secteur ont été présentés, le 14 octobre, aux bailleurs de fonds, notamment la Banque africaine de développement (Bad) et l’Agence française de développement (AFD). La cérémonie s’est déroulée en présence du ministre du Commerce, Hugues Mbadinga Madiya et de celui de la Culture, Michel Menga.

Les ministres du Commerce et de la Culture, Hugues Mbadinga Madiya et Michel Menga M’Essone, assistant, le 14 octobre 2020, à la présentation des résultats de la Task force sur l’artisanat. © D.R.

 

Devant un parterre d’invités à la Chambre de commerce de Libreville, les experts ayant participé aux travaux de l’élaboration de la politique publique en matière d’artisanat ont présenté les résultats de leurs travaux, le 14 octobre à Libreville. Leur rapport propose huit axes majeurs devant encadrer la stratégie de redynamisation de ce secteur évoluant, pour l’essentiel, dans l’informel.

La cérémonie s’est déroulée en présence du ministre du Commerce, Hugues Mbadinga Madiya, de celui de la Culture, Michel Menga, et des représentants de la Banque africaine de développement (Bad) et de l’Agence française de développement (AFD). L’objectif de ces travaux est de renforcer le modèle économique des artisans, à travers un modèle économique viable basé sur ces 8 axes.

Ce modèle permettra également de renforcer et de valoriser le statut des artisans et leurs œuvres artistiques. «Ainsi, après un diagnostic approfondi des maux qui minent ledit secteur, les points suivants ont été retenus pour l’arrangement des conditions de travail et de vie des artisans. A savoir, l’amélioration du cadre juridique, l’accès au financement, la commercialisation, la formation, la structuration, la promotion et la protection des produits et services», a indiqué le ministre du Commerce.

Hugues Mbadinga Madiya a invité les artisans à s’approprier cet outil mis à leur disposition afin qu’ils participent, eux aussi, et de la meilleure des manières, à la relance de l’économie nationale. Pour rappel, c’est le 17 août dernier que le ministre du Commerce a convié les acteurs du secteur artisanat à une réflexion profonde, sur les problématiques rencontrées au quotidien. Des commissions technique et administrative avaient ainsi, été mises en place pour la circonstance.

 
GR
 

0 commentaire

Soyez le premier à commenter.

Poster un commentaire