mdas

 

 

Âgé de 45 ans et père de 9 enfants, Jean-Paul Ndjouba a été arrêté le 4 juillet en possession du crâne de son père mort depuis 1994. L’homme aurait déterré son père pour s’emparer du crâne depuis 1997.

Jean-Paul Ndjouba et son crâne. © Gabonews

 

Il aurait fallu 25 ans pour que les gendarmes lui mettent la main dessus. Lui ? Jean-Paul Ndjouba un Gabonais âgé de 45 ans et père de 9 enfants aurait depuis toutes ces années, gardé le crâne de son père qu’il avait déterré 3 ans après le décès de ce dernier. Le 4 juillet 2022 au village Mimongo, rapporte notre confrère Gabonews, il a été pris par la Brigade de gendarmerie centre de la ville de Lambaréné, dans la province du Moyen-Ogooué avec sur lui, le crâne humain.

Après son interpellation, il serait passé aux aveux en précisant avoir «déterré seul» son defunt père pour s’emparer du crâne de ce dernier. «Moi-même j’étais seul et je l’ai récupéré seul, rien que le crâne», a-t-il dit. A la question de savoir pourquoi, Jean-Paul Ndjouba réponds «ce crâne permet de nous faire une protection dans la famille», «ça me permet de soigner les gens et me protéger». Selon Gabonews, l’homme détenait ce crâne depuis 1997 soit 3 ans après le décès en 1994 de son père mort à l’âge de 105 ans. Arrêté, il devrait être présenté devant le procureur de la République près le Tribunal de Lambaréné.

 
GR
 

8 Commentaires

  1. L’eternel dit :

    Je ne vois pas où est le problème. Les européens conservent bien les cendres de leurs défunt dans le salon. Nos coutumes non rien de diaboliques.

  2. Willy Mav Matiky dit :

    C’est le crane de son père le probleme est ou

  3. Jones dit :

    Au Cameroun, dans la communauté bamiléké, les familles gardent les crânes de leurs ancêtres. Dans toutes les familles il existe une chambre funéraire. En quoi c’est un problème d’autant plus qu’il ne l’a pas vendu et n’a exercé aucune de pratiques fétichistes? Le blanc et son église nous a vraiment eu !

  4. Pascal Cyrille Ntoutoume dit :

    Bein !! on va lui présenté pourquoi ? C’est à la limite bête !! parce-que c’est connu par notre société africaine !!! ils ont un autre problème avec lui

  5. Bib dit :

    Mauvais c’est de prendre pour autrui.Il a pris le crâne de son propre père votre problème est où dedans ?!!! Les reliques qui sont détenues dans les églises catholiques vous en parlez?! Pkoi l’africain veut toujours dénigrer son frère comme cela?! Si c’était un blanc qui gardait des ossements on dirait que c’est chercheur.

  6. Lavue dit :

    Merci JONES. Ta réaction est très claire. Où est le problème? Les acculturés Gabonais à la tête du pays et leurs serviteurs vont jouer les Européens et cherchant à l’envoyer en prison tout bêtement. L’exemple des Bamilékés que beaucoup de Gabonais ne connaissent pas est très bien choisi. Là-bas ce n’est pas un secret de déterrer les ossements des membres de la famille, le Gouvernement et les autorités le savent respectent ces traditions ancestrales. Si ce monsieur fait dans les pratiques fétichistes et dans la ventes des restes humains c’est autre chose. Dans ce cas, il ne se limiterait pas à un seul déterrement. Il faut bien investiguer avant de le punir « inutilement ».

    C’est pas seulement le Blanc et son église, c’est le Noir qui est trop cupide. Il ne voit Dieu que chez les autres, pas chez lui. C’est le lavage culturel qu’ont exercé l’esclavage, la colonisation et l’évangélisation. Avec tout ça le Noir s’est beaucoup perdu.

  7. EDO dit :

    C’est franchement pathétique de lire une histoire aussi sordide.un véritable déni de la culture gabonaise tout court. Oui le Gabon quasiment gouverné par des lois inadaptées à ses réalités est aujoudhui une colonie des cultures étrangères. Et ce malgré l’existence d’un ministère(soit-disant)de la culture. Du pur leure! C’est vraiment lamentable.

  8. Jack dit :

    Ce pays m’inquiète de jour en jour mais le crâne de son père le problème il est où ?
    On a mieux à faire non ?
    Tout va en couille dans ce pays

Poster un commentaire