GR

 

Un compatriote nommé Tsinga est actuellement gardé à vue à la brigade de gendarmerie de Kango-centre. Il est soupçonné d’avoir violé et tué sa fille de 18 ans avant de maquiller son forfait en suicide par pendaison.

Le père de Lesly Erica Tsinga est actuellement en garde à vue à la brigade de gendarmerie de Kango-centre. © L’Union

 

Sorti de prison une quinzaine d’années plus tôt, sieur Tsinga pourrait y retourner dans les jours qui viennent s’il est reconnu coupable des faits rapportés ce lundi 8 juin par L’Union. Selon le quotidien, ce compatriote a été placé en garde à vue en fin de semaine dernière à la brigade de gendarmerie de Kango-centre. Il est soupçonné d’avoir violé sa fille, Lesly Erica Tsinga, élève au lycée Marcellin Ndong Mbie de Kango, et d’avoir maquillé son forfait en suicide par pendaison.

L’adolescente de 18 ans a en effet été retrouvée jeudi matin dans une maison inachevée, pendant au bout d’un fil de fer, le même dont se servent les chasseurs pour leurs pièges. Seulement, plusieurs aspects ne corroborent pas avec la thèse du suicide : le corps sans vie de la victime présentait des traces de violence, y compris sexuelle.

Mieux, son père qui l’a découverte dans la maison inhabitée a dit à sa compagne avoir l’intuition que sa fille qu’il avait chassée de sa maison la veille s’y trouvait. Une inspiration qui n’a pas beaucoup convaincu les gendarmes, d’autant plus que le mis en cause est connu dans cette petite ville, chef-lieu du département du Komo dans la province de l’Estuaire, comme un père peu tendre avec sa fille dont il jalousait les prétendants. C’est d’ailleurs pour l’avoir surprise en charmante compagnie que sieur Tsinga a été pris de colère et décidé de chasser de son domicile sa progéniture peu avant la mort de celle-ci.

Selon des témoins, depuis son arrivée de Mbigou où elle vivait avec sa mère, Lesly Erica Tsinga aurait plus d’une fois été victime de comportements pour le moins curieux de la part de son père. Certains évoquent à L’Union des agressions sexuelles.

 
GR
 

1 Commentaire

  1. Jacouille dit :

    Un vrai maudit un véritable luciférien

Poster un commentaire