HABANA

 

Le récapitulatif des travaux menées par l’Assemblée nationale, au terme de sa première session ordinaire achevée, le 30 juin dernier, présente de nombreux textes examinés et validés par les parlementaires. Au nombre de ces textes figure celui relatif au projet de loi portant ratification de l’ordonnance N°009/PR/2021 portant création d’une réserve stratégique d’or en République gabonaise.

Le Gabon va se constituer une réserve stratégique d’or pour plus de crédibilité sur les marchés extérieurs. © D.R.

 

Lors du Conseil des ministres du 19 février 2021, le gouvernement avait adopté un texte instituant une réserve stratégique d’or au Gabon. Pour que cette réserve ait une base juridique légale, une ordonnance portant sa création a été examinée par l’Assemblée nationale, qui l’a validée au terme de sa session ordinaire du 30 juin dernier.

Présenté par le ministre de l’Économie et de la Relance, Nicole Jeanine Lydie Roboty-Mbou, cet texte «institue une réserve stratégique d’or en vue d’assurer les avoirs extérieurs du Gabon dans la réalisation de certaines opérations courantes, de constituer une consignation légale et de réaliser sur les marchés extérieurs toute opération financière autorisée par la République gabonaise».

Selon l’Assemblée nationale, «la constitution d’une réserve stratégique d’or participe également de la volonté du gouvernement de disposer d’une forme d’épargne». En effet,  «en tant qu’actif, l’or représente une valeur refuge sur les marchés financiers. De plus, dans le cadre des évolutions prévisibles d’un système de coopération monétaire régionale, disposer d’un stock d’or pourrait être très utile en particulier pour garantir la valeur de la monnaie».

Ce stock stratégique, évolutif dans le temps, est constitué notamment d’une quantité d’or achetée par le Trésor public, correspondant aux orientations de la loi de finances ; de la consignation obligatoire d’un pourcentage de la production nationale d’or dans les proportions définies par voie réglementaire ; de la conversion d’excédents monétaires détenue par la République gabonaise auprès d’établissements financiers ou institutions financières, et de tout autre moyen défini par les textes en vigueur. «Le suivi de la constitution et de l’évolution du stock stratégique est soumis au contrôle des organes administratifs compétents et, naturellement, du Parlement».

Pour s’assurer de la constitution d’un stock minimal en vue du maintien de la réserve stratégique, le premier stock détenu par la République Gabonaise, dit stock de sécurité, est incessible pendant deux (2) ans. De même, la réserve stratégique est tenue auprès de la Banque centrale ou auprès de toute autre institution financière habilitée. Le Gabon deviendra le 115e État à détenir une réserve stratégique d’or dans le monde et le 15e en Afrique. D’après des informations de la Société équatoriale des mines (SEM), sa production aurifère est de 2 tonnes par an.

 
GR
 

0 commentaire

Soyez le premier à commenter.

Poster un commentaire