mdas

 

Engagée dans la lutte contre la hausse des prix et pour le respect de l’application stricte de la nouvelle mercuriale, la direction générale de la Concurrence, de la Consommation et de la Répression des fraudes (DGCCRF) mise dorénavant sur une stratégie de proximité avec les consommateurs, à travers la mise en place d’un numéro vert gratuit, le 8085, fonctionnel les jours ouvrables de 7h30 à 20h.

La DGCCRF mise dorénavant sur une stratégie de proximité avec les consommateurs, à travers l’usage du numéro vert gratuit 8085 fonctionnel les jours ouvrables de 7h30 à 20h. © Gabonreview

 

Dans le souci de faire respecter les prix des 48 produits alimentaires de première nécessité bénéficiant de l’exonération des droits et taxes à l’importation et portant assujettissement desdits produits aux régimes de blocage et de liberté contrôlée des prix, la DGCCRF a mis à la disposition des consommateurs un numéro vert gratuit, le 8085. Cet outil vise à dénoncer les commerçants « véreux » qui, au mépris de la réglementation en vigueur, s’évertuent à faire fluctuer les prix qui alourdissent insidieusement les charges des ménages.

« Les associations des consommateurs et plus généralement les consommateurs sont également invités à jouer pleinement leur rôle de premiers contrôleurs des prix. En ce sens, ils doivent être les premiers à observer, sur le terrain, l’application optimale de la nouvelle mercuriale et signaler aux services compétents en tant que de besoin, les manquements relevés et la non-application de la nouvelle mercuriale», a indiqué la ministre de l’Économie et de la Relance, Nicole Jeanine Lydie Roboty.

La mise en place de cette ligne verte va dans la droite ligne de l’ambition de l’exécutif de mettre le citoyen au cœur de l’action gouvernementale, avec une administration de proximité de qualité. Dans le même sens, la ministre de l’Économie et de la Relance a annoncé d’éventuelles poursuites judiciaires et sanctions conséquentes prévues dans les textes réglementaires des administrations concernées par la surveillance du marché contre les opérateurs économiques indélicats.

«Les contrôles doivent se faire de façon permanente par les administrations pour faire respecter les prix et ainsi, permettre aux ménages de tirer avantage de la politique du gouvernement en la matière», a-t-elle indiqué.

 

 
GR
 

1 Commentaire

  1. Yabina dit :

    Bonjour,
    J’aimerais bien apporter ma contribution mais pour celà je dois savoir quel est le tarif des différents articles (produits de première nécessité).

Poster un commentaire