HABANA

 

Près de trois semaines après le lancement de la première phase à Libreville et dans les communes d’Owendo et d’Akanda, la seconde phase de la campagne nationale de vaccination contre le coronavirus devrait démarrer la semaine prochaine dans les localités de l’intérieur du pays, informent les autorités sanitaires qui notent un engouement de la part des populations de la capitale et ses environs.

Au Gabon, la 2e phase de la campagne nationale de vaccination contre le Covid-19 va commencer. © Gabonreview/Shutterstock

 

Au Gabon, la campagne de vaccination nationale contre le coronavirus a démarré le 23 mars dernier. Le gouvernement dont certains membres se sont fait injecter le produit de Sinopharm, non sans inciter la population à en faire de même, a choisi de commencer à Libreville et dans les communes d’Owendo et d’Akanda. Près de trois semaines après, l’opération devrait bientôt s’étendre dans d’autres localités du pays.

Disant noter un «engouement» de la part des populations de la capitale et ses environs, le Comité de pilotage du plan de veille et de riposte contre l’épidémie à coronavirus au Gabon (Copil) a en effet informé ce week-end que, dans les prochains jours, la seconde phase de la campagne de vaccination nationale va démarrer dans les provinces. À partir de la semaine prochaine, précise-t-il, ce sont donc les populations de l’Ogooué-Maritime et du Haut-Ogooué qui bénéficieront de leur première injection du vaccin chinois contre le Covid-19. Cette seconde phase concernera également le lancement de la vaccination dans les infirmeries militaires de Libreville.

Au vendredi 9 avril 2021, sur 4 043 volontaires, 3 925 ont reçu leur première dose de vaccin. «Aucun effet secondaire majeur n’a été identifié ou signalé par la commission de pharmacovigilance», assure le Copil.

 

 
GR
 

1 Commentaire

  1. Serge Makaya dit :

    J’ai cru voir un moment une petite regab, A Ntare Nzame !! Je deviens vraiment vieux. Pauvre de moi. Je pose quand même une question aux politiques du monde entier: n’y a t’il pas une alternative aux vaccins ? A Ntare Nzame !! Pourquoi vous ne proposez pas autre chose que les vaccins ? Il y a certaines personnes qui sont allergiques aux vaccins, ça explique peut-être les décès dé certains d’entre eux. Cette pandémie peut aussi être soignée par autre chose comme les plantes. Ne sous-estimez surtout pas la pharmacopée (surtout africaine).

    Merci bien de faire attention à la proposition du pauvre Serge Makaya. Je retourne maintenant à mon corps de garde…

Poster un commentaire