TATIE

Auditionnée à l’Assemblée nationale jeudi par les députés membre de la commission traitant des questions liées à l’éducation, la directrice générale de l’Agence nationale des bourses du Gabon (ANBG) a réaffirmé que cette année comme pour les précédentes, les étudiants n’ayant pas rempli leur contrat de performance ou d’assiduité se verront retirer leur aide financière.

© D.R.

 

À quelques semaines de la fin de l’année universitaire 2019-2020 et le lancement de l’année 2020-2021 freinée par la pandémie du coronavirus ayant conduit le gouvernement à décider de la suspension momentanée des cours au sein des universités et grandes écoles, la question de la bourse étudiante est plus que jamais d’actualité. Les députés ont d’ailleurs souhaité comprendre les raisons du retard observé dans le paiement des bourses aux étudiants sur le plan national.

Invitée jeudi 22 octobre à répondre aux préoccupations des élus, Sandra Flore Abessolo, née Mambari Pinze, a justifié ce retard par l’inexistence des résultats pour certains étudiants, voire la transmission de ceux-ci par plusieurs établissements du pays. Or, c’est essentiellement sur la base des résultats obtenus par chacun des étudiants que l’ANBG accorde, renouvelle ou non la bourse.

Face aux députés, la directrice générale de l’ANBG a par ailleurs indiqué que c’est également sur la base des mêmes résultats obtenus durant l’année précédente que cette aide financière de l’État peut être simplement retirée à l’étudiant s’étant révélé peu respectueux du contrat signé avec l’Agence. «La suppression des bourses obéit à des contextes bien précis : un étudiant qui ne se présente pas à ses examens, on le passe en suppression. Un étudiant qui nous présente comme résultats zéro crédit validé, on le passe en suppression ! » a-t-elle expliqué devant les membres de la Commission de la Santé, de l’Éducation, des Affaires sociales et culturelles de l’Assemblée nationale.

 
GR
 

14 Commentaires

  1. Je suis Jeanty Marie Remika,j’ai 21ans , j’aimerais poursuivre mes etudes universitaires,je suis haitienne

  2. Rubis dit :

    Je vous envoie des commentaires mais vous ne prenez pas les peine de les lires,

  3. Fredlamour dit :

    Votre problème est que vous voulez déjà que la suppression de la bourse soit définitive. Où sont les établissements pour la formation des jeunes dans ce pays? Votre souci se focalise uniquement que l’argent. Quels résultats voulez-vous obtenir si les effectifs sont pléthoriques?

  4. Mwalimu NGOLAKATAMI dit :

    Et les dirigeants fainéants, invisibles, factices ont en fait quoi?

  5. Yannick dit :

    Quand vous supprimer la bourse au n’est-ce vous même vous prenez ça, pour acheter voiture, frings et autres

  6. SERGE MAKAYA dit :

    C’est plus sincère de dire que ces bourses non distribuées vont dans les poches de ceux qui gèrent cette ANBG. A Ntare Nzame !!! Quel pays ce Gabon !!!

  7. Djuna dit :

    Quand allez vous prendre des décisions qui seront à l’avantage du peuple ?
    Vous ne pensez qu’à vous. L’argent du Gabon n’est pas le vôtre.
    Vous en faites très mauvais usage. Vous avez des comptes à rendre au peuple !

  8. Prince dit :

    Je suis du tout d accord avec cette décision, mais qu en est il des étudiants gabonais qui sont à l étranger et vivent de cette bourse ?

  9. Bousseyi lynn dit :

    J’espère juste que vous êtes contient que cette bourse permet à certains étudiants qui reviennent de la province et qui n’ont pas de parents de se nourrir ou encore de payer une chambre. La bourse qu’on virait le 10 est maintenant viré le 20

  10. Merlene dit :

    Ceux la qui parlent de suppression de bourse pour les étudiants feneants vous la vous êtes des gens quoi? récemment j’ai eu à apprendre que vous avez supprimé la bourse pour les étudiants qui postule pour le Master a l’extérieur a cause de leur âge,svp l’école est ou dans ce pays pour qu’on fasse de bons résultats,effectifs pléthoriques,les grèves ,pour 1annee tu fais 2ans et vous coupez la bourse a ceux la qui on 26,27,28,29 et 30 ans en master ,vraiment quelque fois il faut arrêter ce genre de chose

Poster un commentaire