mdas

 

Le ministre du Tourisme a lancé, le 27 septembre à Libreville, les manifestations relatives à la Journée mondiale du tourisme. À cette occasion, Jean Norbert Diramba a rappelé la vision d’Ali Bongo de faire du Gabon la meilleure destination de la sous-région, à travers un vaste plan d’action soutenu par la stratégie nationale du tourisme révisée, qui pourrait permettre au pays d’envisager une arrivée massive des touristes à l’horizon 2030.

Les officiels au lancement de la célébration mondiale du tourisme, le 27 septembre 2022, à Libreville. © Gabonreview

 

«Repenser le tourisme». C’est le thème de la journée mondiale du tourisme. Membre de l’Organisation internationale du tourisme (OMT), le Gabon a ouvert, le 27 septembre à Libreville, les manifestations relatives à cet évènement. «Cette année, nous célébrons la 42e édition de la journée mondiale du tourisme sous le thème «Repenser le tourisme», qui invite à une réinvention de nos pratiques touristiques et une incitation d’ouverture à l’innovation. Après deux années de crise sanitaire qui ont touché le secteur de plein fouet, le tourisme reprend aussi bien au Gabon qu’à l’international», a déclaré le ministre du Tourisme en lançant les activités.

«En effet, le tourisme international a connu un fort rebond durant les cinq premiers mois de l’année 2022, enregistrant près de 250 millions d’arrivées internationales. C’est le moment opportun pour se tourner vers l’avenir et notre entrée dans le Commonwealth, fruit d’une diplomatie agissante du chef de l’État, nous ouvre de nouvelles perspectives», a ajouté Jean Norbert Diramba. Au niveau national, l’activité hôtelière a amorcé une remontée en 2021, à la suite de l’assouplissement des restrictions sanitaires.

Les participants à la cérémonie. © Gabonreview

Un chiffre d’affaires en hausse de 61,7% en 2021

Selon la dernière publication du Tableau de bord de l’économie N°52 de juillet 2022, la reprise d’exploitation des structures de cette branche a généré un gain de 6,6 points sur le taux d’occupation par rapport à 2020. De même, le nombre de clients a augmenté de 78,8% et le prix moyen de la chambre a reculé de 5,6%. En conséquence, le chiffre d’affaires s’est amélioré de 61,7%, conforté par les segments de l’hébergement et de la restauration, en hausse respectivement de 71,1% et 78,8%. Et cette tendance haussière devient plus nette depuis la levée des mesures sanitaires, le 10 mars dernier.

Le message du secrétaire général de l’OMT, Zurab Pololikashvili, indique que le potentiel du tourisme est immense. Ainsi, pour la journée mondiale du tourisme 2022, l’OMT invite donc l’ensemble des acteurs du tourisme à engager une réflexion pour repenser leurs actions et façons de faire. «Cette ambition du secrétaire général de l’OMT vient conforter la vision du président de la République, de faire du Gabon une destination touristique de premier choix dans la sous-région», a affirmé le ministre du Tourisme.

Une stratégie nationale du tourisme

«Pour réaliser la vision du chef de l’État, de faire du Gabon la meilleure destination de la sous-région, un vaste plan d’action soutenu par la stratégie nationale du tourisme révisée, pourrait nous permettre d’envisager une arrivée massive des touristes à l’horizon 2030 ; induisant ainsi une augmentation significative de la part du tourisme dans le Produit intérieur brut (PIB) national», a révélé Jean Norbert Diramba. La matérialisation de cette stratégie s’appuie sur la mise en place de préalables portant sur le renforcement du cadre institutionnel et la gouvernance, la formation et l’aménagement des sites touristiques.

Cette démarche a débuté par la promulgation de la loi N°034/2020 du 22 mars 2021, portant réglementation du secteur tourisme en République gabonaise ; l’ordonnance N°002/2000/PR du 12 février 2000 portant régime applicable aux investissements touristiques, ratifiés par la loi N°04/2000 du 18 2000 ; et, par l’adoption, le 5 août 2022, du décret N°0184PRMT portant attributions et organisation du ministère du Tourisme. «D’autres projets de textes en cours de discussions au gouvernement, notamment le projet de décret portant attributions et organisation du Conseil national du tourisme, viendront compléter le dispositif réglementaire», a annoncé le ministre du Tourisme.

Une vision partagée par la Fédération des agences de tourisme (Fegat), qui entend pleinement s’investir pour son accomplissement. «C’est l’occasion de souligner l’engagement des agences de tourisme affiliées à la Fegat, de jouer leur partition dans les enjeux du moment sur les questions du tourisme, en apportant l’expertise de ces membres par le montage d’offres touristiques qui répondent à des standards internationaux, afin des accroître le volume des arrivées sur le Gabon pour atteindre les objectifs 2025, fixés au sortir des rencontres nationales du tourisme», a déclaré Arnaud Ikango, porte-parole de la Fegat.

 

 
GR
 

2 Commentaires

  1. UDFR dit :

    « un vaste plan d’action soutenu par la stratégie nationale du tourisme révisée,  »

    plus précisément…quoi de prévu exactement ????

  2. Missambo dit :

    Si seulement ce « vaste plan » pouvait commencer par refaire la Nationale 1 ! Juste ça d’abord hein !!! A moins que vous espériez que vos touristes circulent tous par bateau ou hélicoptère au Gabon ? Ah aussi un petit truc… il faudrait former correctement les gabonais à l’accueil des clients dans les restaurants, magasins etc… voir autre chose qu’un employé sous payé, totalement démotivé, trainant les pieds et ne sachant répondre rien d’autre que « Y’a pas » ! Je ne vois pas qui va accepter de s’offrir un séjour au Gabon, beaucoup plus cher que partout ailleurs en Afrique, pour s’y casser le dos voire y perdre la vie sur les routes pétées du pays puis être mal accueilli dans des structures délabrées. Je dis ça je dis rien hein… Faites d’abord vos plans seulement !

Poster un commentaire