TATIE

Au regard du nombre de saisies effectuées au cours de l’année par les Forces de police nationale, en 2020, le commerce du cannabis, de l’héroïne et de la cocaïne a enregistré des records, particulièrement dans le Grand Libreville où le confinent total et partiel ont eu pour conséquence l’augmentation de la consommation de ces stupéfiants dont 224 millions ont été saisis par les agents.

Un trafiquant de drogue appréhendé par la Police judiciaires à Akanda, en février 2020. © L’Union

 

Rendue effective dès le dimanche 12 avril 2020 dans les communes de Libreville, Owendo, Akanda, Ntoum et le Cap Estérias, la mesure de confinement prise par le gouvernement dans le but de freiner la propagation du coronavirus dans le pays n’a pas ralenti le commerce des stupéfiants. Bien au contraire. À l’occasion de la cérémonie de présentation des vœux de Nouvel An au couple présidentiel, le Commandant en chef des Forces de police nationale a plutôt regretté que le phénomène ait connu des proportions inhabituelles.

Face au chef de l’État et à son épouse, le Général de Brigade Serge Hervé Ngoma a informé qu’en 2020, 224 millions de produits stupéfiants ont été saisis. Il s’agit, a-t-il précisé, de 1 219 kg de cannabis contre 156 kg en 2019. Alors que seulement 35 g de cocaïne avaient été saisis en 2019, l’année dernière, ce sont au total 178 g qui sont tombés aux mains des limiers de la police. Les saisies d’héroïne ont elles aussi connu une hausse, avec 552 g interceptés en 2020 contre 16 g en 2019.

11 668 faux médicaments en plus en 2020

La période de confinement commencé en avril 2020 a également été profitable au commerce de faux médicaments. Les agents des FPN ont mis la main sur 15 028 comprimés de faux médicaments, alors que l’année précédente, seulement 3 360 ont été saisis. Selon le Général de Brigade Serge Hervé Ngoma, il s’est essentiellement agi de centaines de boîtes de Tramadol et de Diazépam.

Pour le patron des FPN, «tous ces chiffres démontrent que le taux de criminalité et d’insécurité a relativement augmenté». Aussi, a-t-il promis que ses hommes et lui-même continueront de «lutter avec la plus grande fermeté et détermination contre toutes ces menaces diffuses et multiformes» cette année encore.

 
GR
 

1 Commentaire

  1. MOUNDOUNGA dit :

    Bjr. Comme quoi faire dormir les gens à 20h n’est pas un gage de sécurité. Là vraiment l’échec est patent. Comment avec un couvre feu qui instruit des check point à presque chaque 100m du grand lbv la drogue circule, qu’est ce qui n’a pas marché ? nous attendons la suite et pas la fin. Amen.

Poster un commentaire