HABANA

Le ministre des Sports vient de décliner les conditions de reprise du National-Foot. Il s’agit de la vaccination anti-Covid des acteurs du championnat national de football, la levée des mesures restrictives du gouvernement et la validation du budget. Des préalables ardus qui font perdurer l’état comateux du football national.

Au Gabon, le championnat de football ne reprendra pas sans la levée des mesures restrictives. © Gabonreview/Shutterstock

 

Alors que les amoureux du ballon rond espéraient une reprise du National-Foot (championnat national de football) en octobre, tout porte à croire qu’il n’en sera rien. En effet, le ministre des Sports a récemment décliné les conditions de reprise de la compétition, lors d’une rencontre avec les acteurs du football. Selon Franck-Nguema, le championnat ne reprendra qu’avec la vaccination anti-Covid des acteurs du National-Foot, la levée des mesures restrictives du gouvernement et la validation du budget.

A la lumière du caractère ardu de ces conditions, il est évident que le championnat ne reprendra pas de sitôt. Si la validation du budget ne pose pas problème, c’est une autre paire de manche pour les deux autres conditions. En effet, le pays est actuellement en proie à une 3e vague du Covid-19 qui écarte la possibilité d’un déconfinement dans un proche horizon. Par ailleurs, les nationaux sont assez réfractaires au vaccin.

En d’autres termes, il n’y aura pas de championnat si ces trois préalables édictés par Franck Nguema ne sont pas remplis. Pourtant, Partout ailleurs ou presque où la pandémie a été parfois plus meurtrière, les championnats ont repris. Suspendu depuis mars 2020, le National-Foot pourra-t-il survivre à une nouvelle saison blanche ? Peut-être. Mais avant, il faudrait sortir de cet état comateux.

 
GR
 

2 Commentaires

  1. MOUNDOUNGA dit :

    Bjr. Hmm Bientôt même faire un jogging au bord de mer va être interdit . Sans oublier les crédits bancaires ou il faudra présenter le pass ou le carnet COVID. Déjà que certaines boites exiges la prise de tension et autres. Comment être immortel en passe d’être enseigné bientôt à Gabao ?. Amen.

  2. Franck dit :

    on finira bien par croire que ce virus tient ses origines du Gabon

Poster un commentaire