TATIE

La Commission permanente de révision des textes (CPRT) du Parti démocratique gabonais (PDG) est en campagne de sensibilisation. Elle a lancé, le 8 septembre, ses Tribunes pratiques à l’attention des structures de base.

Les responsables de la Commission permanente de révision des textes (CPRT) du PDG et les membres du Secrétariat provincial de l’Estuaire, le 8 septembre 2020, à Libreville.  © Facebook/pdggabon

 

Dans le cadre de la vulgarisation et de la promotion des textes fondamentaux du Parti démocratique gabonais (PDG), la Commission permanente de révision des textes (CPRT), en partenariat avec le Secrétariat provincial de l’Estuaire, a lancé le 8 septembre, la série de Tribunes pratiques à l’attention des structures de base. Une opération visant à vulgariser les textes régissant le fonctionnent de cette formation politique auprès des militants.

Ce sont les Secrétaires fédéraux du 1er et du 2e arrondissement, et ceux du 1er siège du 3e arrondissement de la commune de Libreville qui ont ouvert le bal, au siège du parti à Louis. Cette démarche du parti au pouvoir s’inscrit dans la droite ligne du nouveau style de travail impulsé par le Secrétariat exécutif. Ces Tribunes pratiques, se veulent hautement pédagogiques. Elles devraient permettre aux responsables de structures de base et aux militants, de mieux appréhender les statuts, règlement intérieur, charte des valeurs, etc. du parti. «Pour la bonne conduite des activités au sein du parti, chaque militant doit prendre connaissance des statuts. Il est important que nous, militants, connaissions et maîtrisions les textes qui régissent notre grand parti», a déclaré l’un des participants.

La Commission permanente de révision des textes, dirigée par Gabriel Mouelet Malonga, entend également, à travers cette initiative, renforcer les capacités managériales des responsables fédéraux.  Les communes de Ntoum, Akanda et Owendo devront enregistrer la même expérience, les semaines à venir.

 
GR
 

1 Commentaire

  1. SERGE MAKAYA dit :

    Si les membres de ce parti DIABOLIQUE veulent le bonheur de l’ensemble des Gabonais, il leur faudra alors mettre FIN à ce parti. Car le DÉMON ne RASSEMBLE JAMAIS. Il DIVISE plutôt. A Ntare Nzame !!! VADE RETRO, SATANA !!!

Poster un commentaire