Si le projet de loi présenté vendredi en Conseil des ministres par Max-Samuel Oboumadjogo a été adopté, le texte, qui est loin d’être le premier du genre, devrait repartir à l’Assemblée nationale puis au Sénat pour son examen et éventuellement son adoption définitive après des décennies d’attente et un va-et-vient entre l’Exécutif et le Parlement. 

Le ministre de la Culture et des Arts, Max-Samuel Oboumadjogo, présentant le projet de loi en Vonseil des ministres, le 20 janvier 2023. © Twitter

 

L’annonce n’a pas manqué de susciter beaucoup d’espoir dans le milieu culturel. Certains sont d’ores et déjà convaincus que le bout du tunnel est proche. Max-Samuel Oboumadjogo a en effet annoncé sur Twitter cette nuit que «le projet de loi portant statut de l’artiste et de l’acteur culturel en République gabonaise» a été adopté en Conseil des ministres, le 20 janvier.

Si pour le ministre de la Culture et des Arts il s’agit d’«un petit pas», beaucoup y voient déjà une avancée majeure. D’autant que le membre du gouvernement n’a hérité de ce département ministériel à part entière que le 9 janvier dernier.

Il convient néanmoins de rappeler que le texte de Max-Samuel Oboumadjogo est loin d’être le premier du genre. Le dernier avait été adopté en Conseil des ministres à l’initiative d’Alain-Claude Bilie-By-Nze. Le projet avait d’ailleurs atteint l’étape de l’examen du Parlement avant son retrait pour des raisons qui n’avaient pas été rendues publiques à l’époque. L’ancien ministre de la Culture étant devenu chef du gouvernement, les acteurs du secteur disent avoir des raisons de croire que cette c’est la bonne.

 

 
GR
 

0 commentaire

Soyez le premier à commenter.

Poster un commentaire