mdas

 

Une délégation de l’Association gabonaise de teqball (Agteq) a été reçue par le Comité national olympique gabonais (CNOG), le 23 novembre à Libreville. L’association nouvellement créée est allée notamment solliciter l’accompagnement technique du CNOG, mais également soumettre les difficultés auxquelles elle est confrontée.

La délégation de l’Agteq lors de sa visite au CNOG, le 23 novembre 2021 à Libreville. © D.R.

 

Nouvellement mise sur pied, l’Association gabonaise de teqball (Agteq) veut exister dans l’univers sportif national. Conduite par son président Sylvain Lindzondzo Dynah, une délégation de cette association a été reçue par le Comité national olympique gabonais (CNOG), le 23 novembre à Libreville. Objectif : solliciter l’accompagnement technique du CNOG pour la vulgarisation du Teqball au Gabon, avec un chronogramme des activités bien élaboré.

Une démarche appréciée par le 3e vice-président du représentant du Gabon du Comité international olympique (CIO). Tout en affirmant la disponibilité du CNOG à soutenir techniquement l’Agteq, Samuel Minko Mindong a dévoilé à ses hôtes les différents programmes mis à la disposition des fédérations et associations sportives membres. Sylvain Lindzondzo Dynah a également présenté les difficultés auxquelles son association est confrontée. Son interlocuteur lui a indiqué les procédures à suivre.

Le teqball est un mélange de ping-pong, football et volley. Tous les éléments de ce nouveau jeu ‘’fun’’ ont été faits pour que la balle rebondisse toujours à l’un des joueurs. Cela force les joueurs à maitriser et contrôler la balle toutes les 2-3 secondes. Le teqball se joue à deux, quatre ou plus.

 
GR
 

0 commentaire

Soyez le premier à commenter.

Poster un commentaire