HABANA

 

Le ministre en charge de la Forêt a affirmé le 21 juin que le trafic d’ivoire sert à financer certains réseaux criminels, dont le tristement célèbre mouvement insurrectionnel Boko Haram. D’où la nécessité, pour Lee White, d’intensifier la lutte contre le braconnage des pachydermes dans son pays et en Afrique.

Selon Lee White, «il existe une corrélation entre le trafic d’ivoire et l’insécurité». © The Times

 

L’une des raisons pour lesquels le ministre en charge des Forêts du Gabon mène une guerre sans merci aux braconniers d’éléphants, est que cette activité sert d’appui financier aux réseaux criminels, en l’occurrence le groupe sunnite pour la prédication et le djihad plus connu sous le surnom de Boko Haram.

«Il existe une corrélation entre le trafic d’ivoire et l’insécurité […] Quand on suit l’ivoire, une partie part vers le Nigéria. Le trafic d’ivoire sert à financer Boko Haram, donc s’attaquer à ce trafic, c’est aussi lutter contre les milices. Il n’y aura pas de paix et de sécurité en Afrique sans protection des ressources naturelles», a affirmé Lee White dans un article le 21 juin sur la Tribune Afrique.

Selon le WWF (fonds mondial pour la nature), entre 2002 et 2011, la population des éléphants de forêt a décliné de 62% en Afrique centrale. En 2019, une disparition d’éléphant sur deux était le fait d’un braconnier sur le continent. Au Gabon particulièrement, le braconnage a décimé 1/3 de la population des pachydermes sur les 15 dernières années. Un phénomène amplifiant le conflit homme-faune.

D’où la nécessité d’intensifier la lutte contre ce fléau. Un combat qui n’est cependant pas sans risques. «Lorsque j’étais à la tête de l’ANPN [Agence nationale des parcs nationaux, ndlr], j’étais en contact direct avec les braconniers. C’est le combat d’une vie. Tout le monde sait que je ne suis pas un ministre ordinaire», a conclu Lee White.

 
GR
 

1 Commentaire

  1. Peter NZAMBA dit :

    Il faut que ce type arrête ces inepties. Il raconte des mensonges et il y a es gens pour l’écouter. C’est un menteur professionnel. et c’est avec autant de mensonges que ce Monsieur obtient des financement dont il bouffe la grosse partie.
    Ce Monsiuer a utilisé un argument similaire pour faire déguerpir les orpailleurs de Mikebé. Il a fait croire que à Minkebé, les orpailleurs faisaient du braconnage. Un vrai mensonge car pour ceux qui connaissent la vie des orpailleurs, nous savons que ces gens travaillent 12H par jour, de 6H du matin à 6H du soir. Donc ils n’ont pas le temps de faire de la chasse. Il bien évidemment, ils leurs à fait faire haut les mains par les militaires. Les pauvres artisans orpailleurs ont été chassé du site en laissant tout l’or qu’ils avaient cachés sous les matelas.

Poster un commentaire