TATIE

 

Pour faire face aux effets négatifs de la pandémie de Covid-19 sur la sécurité alimentaire au Gabon et sur l’activité des filières agricoles, le réseau de petits producteurs et transformateurs agricoles invite le gouvernement à mettre en place un plan d’urgence alimentaire.

Les acteurs agricoles appellent à un plan d’urgence alimentaire contre la Covid-19. © IDRC Africa

 

Le Covid-19 a des effets négatifs sur la sécurité alimentaire. Cette pandémie menace à la fois la vie et les moyens de subsistance des populations gabonaises. Conscients de cette situation délicate, les petits producteurs et transformateurs agricoles du Gabon exhortent le gouvernement à mettre en place un plan d’urgence alimentaire pour protéger les plus vulnérables, maintenir l’activité des filières et atténuer les effets de la pandémie sur ce secteur stratégique.

Regroupés au sein de la plateforme des acteurs du secteur agricole pour la lutte contre la pauvreté, le plan d’urgence alimentaire consiste à la mise en place d’un dispositif de financement nécessaire à la mise en œuvre d’une stratégie de production de certains produits à cycle court, et un programme de transformation de ces produits.

«Nous devons reconnaître que cette pandémie fragilise énormément notre économie et c’est un risque pour de nombreuses familles qui vivent dans la précarité. Cette situation s’ajoute à un tableau sombre marqué par un système de santé déjà en panne, malgré les efforts du chef de l’Etat Ali Bongo Ondimba, et une trop forte dépendance des importations alimentaires», a déclaré le coordonnateur des programmes de l’ONG IDRC Africa, Hervé Omva, sur sa page Facebook.

Ce dernier invite le gouvernement à prendre en compte le travail des petits producteurs et transformateurs, dans le cadre de la mise œuvre de ce plan d’urgence alimentaire. Ce plan d’urgence, assurent les acteurs agricoles, participera à réduire autant que possible la dépendance du marché local aux produits extérieurs pour assurer la sécurité alimentaire de la population gabonaise. Cette initiative favorisera également l’émergence d’un secteur novateur durable et résilient, en termes de production, transformation, distribution, stockage, consommation et de gestion des déchets.

 
GR
 

0 commentaire

Soyez le premier à commenter.

Poster un commentaire