HABANA

 

Selon le ministre de la Défense nationale, Michael Moussa Adamo, qui les a à nouveau assurés de son soutien, dans l’exercice de leurs fonctions, particulièrement depuis le début de la crise sanitaire liée à la pandémie de coronavirus, les agents des Forces de sécurité et de défense gabonaises brillent par leur professionnalisme et leur respect de la déontologie.

Le ministre de la Défense nationale, Michael Moussa Adamo (photo d’archives). © D.R.

 

La tension entre les populations et les forces de l’ordre est plus que palpable depuis le retour du confinement géographique du Grand Libreville et le couvre-feu à 18 heures. La répression par les autorités de «la révolution des casseroles», mouvement lancé le 17 février dernier qui vise à dénoncer les mesures de restriction censées lutter contre la pandémie de coronavirus, n’a rien arrangé. Officiellement, deux manifestants ont trouvé la mort à Libreville et un autre a bien failli y rester à Port-Gentil. Tous trois, Gabonais, ont été atteints par des balles vraisemblablement tirées par des policiers ou gendarmes étant intervenus pour dissiper la manifestation.

Si une partie de l’opinion, sur les réseaux sociaux notamment, dénonce un excès de zèle de la part des agents envoyés en intervention, le ministère de la Défense nationale assure qu’il n’en est rien. Dans un communiqué, dimanche 21 février, l’administration dirigée par Michael Moussa Adamo défend que les «Forces de sécurité et de défense du pays agissent avec un haut degré de professionnalisme et dans le strict respect de la déontologie professionnelle dans des conditions souvent difficiles, en particulier en cette période où elles sont très sollicitées en raison de la situation sanitaire».

Aussi, le ministère de la Défense nationale réitère-t-il son entier soutien à l’ensemble de ses représentants sur le terrain. Par ailleurs, l’administration ne manque pas de rappeler aux populations l’obligation faite de respecter l’ensemble des lois et des règles qui régissent la vie commune en République gabonaise. Elle insiste notamment sur les mesures prises dans le cadre de la riposte contre le Covid-19.

 
GR
 

11 Commentaires

  1. Lavue dit :

    Il ressemble vraiment à un Ouest-aff. En tous cas c’est pas un Gabonais pur souche, avec un nom et une tronche pareille. Moi je ne vois aucun mal à le relever, et puis chacun devrait pouvoir être fier de ses origines. N’attendez rien de ce type de personne, ça fait penser à ACRROMBESSI et d’autres qu’on a connu avant lui. Ils sont là au service de l’individu qui les ya placé, le peuple gabonais c’est pas leur tasse de thé Y a des bavures policières ou militaires grossières avec morts d’hommes et ce farfelu parle de professionnalisme des forces de l’ordre.
    C’est lamentable. En agissant ainsi vous ne rendez pas service à celui qui vous a parachuté à ce poste.

    Les Gabonais doivent craindre pour 2023, quand on sait que ce monsieur fait partie du triumvirat qui va gérer la disqualification officielle d’ALI. Faut craindre, car ce Monsieur n’a pas été placé à la défense pour rien. I ya des signes qui ne trompent pas.

  2. Pamphile NGUEMA OBIANG dit :

    Ministre de la défense… Si c’était son fils qui perdait la vie il serait plus consilient. Depuis quand l’armée intervient-elle pour réprimer une manifestation sociale ? La correction que lui a faite Matha ne lui a pas mis sur le chemin ? De quelles académies militaires sont issus ses soldats pour agir avec professionnalisme quand l’armée gabonaise est classée dernière des armées africaines ? Continuer à former des soldats pour la répression mais le jour où une attaque extérieur se pointera, toute la population sera avec les milices pour combattre cette armée avec tous ses sbires et ce jour pointe à l’horizon.

  3. Irène dit :

    Il n’a rien de gabonais. Mais alors, absolument rien.

  4. Paul.Y dit :

    Il a un pbm celui là. Cest comprehensif vu qu’il sait qu’il ne faut pas toucher l’armee de peur qu’il ne leur tourne le dos. Il faut caresser l’armee pour continuer a maintenir ce pouvoir au detriment de la ve des populations.

    Actuellement, ils craingnent l’armee. Actuellement, ils savent que tout peut basculer si l’armee se sent diminuée. Donc, il faut dire n’importr quoi por leur donner du credit. 😂😂😂😂

    La franc maconnerie là vs rend….Bientot nourridine ou Junor viendra encore vous commander. Des petits quiont l’age de vos petits fils ou fils

  5. JAMES DE MAKOKOU dit :

    A voir sur cette photo, il le dit avec ironie et là ou il est penché, Effectivement qu’il n’a rien de compatriote et le jour ou le vend va tourner son discours serait bien plus different.

    LE PAYS ETANT VENDU !!!! QUE FAIRE QUAND ON A DIVISER UN PEUPLE POUR MIEUX REIGNER ???
    MOUSSA ADAMO EST COMME ACCROMBESI ET COMME OSSOUKA ET LES AUTRES PSEUDO GABONAIS.

  6. Gayo dit :

    Un gouvernement à la tête de laquelle se trouve un homme aussi cupide que bête comme Ali Bongo quelque soit le crime que commettra sa milice de criminels appellés abusivement armées, il les soutiendra. Si celà est nécessaire pour conserver le pouvoir, Ali Bongo ordonnera un génocide sans hésiter. Ne croyez pas que Ali Bongo qui a peur de quitter le pouvoir, et qui compte principalement sur leur fidélité de maboules sans dignité pourra dire un seul mot négatif contre des abus orchestrés la contestation du peuple même si elle est pacifique. Adamo ce mouton ne fait que retranscrire la pensée du sanguinaire Ali Bongo.

  7. Fabrice Nguema Ndong dit :

    C’est quoi l’intérêt de Gabonreview de relayer un tel mensonge? Tout a une fin…

  8. Félix AYENET dit :

    Donc « un haut degré de professionnalisme et dans le strict respect de la déontologie professionnelle » c’est quand on tire à balles réelles sur des populations qui manifestent pacifiquement pour exprimer leur ras le bol face aux mesures impopulaires qui plombent leur quotidien ? quel cynisme !

  9. asphalt dit :

    Mr le Ministre votre discours n’a servi qu’à rassurer et réconforter vos sbires dans leurs salles besognes pas les gens comme nous.

  10. PAUPHY dit :

    Bonjour,
    ces hommes et cette armée ne défendent pas les intérêts du peuple, mais plutôt ceux du système. A chaque fois qu’ils sentent ce système menacé, ils deviennent fou et nous tuent comme des chiens. c’est la peur qui les guide.

  11. diogene dit :

    Il a perdu le contrôle !

Poster un commentaire