GR

Le ministre de l’Economie et des Finances a sommé les agents publics admis à la retraite de libérer les logements administratifs le 30 juin au plus tard. Jean-Marie Ogandaga motive sa décision par le respect des dispositions du décret du 26 février 1987 relatives à l’attribution des logements administratifs au Gabon.

Les agents publics admis à la retraite sommés par le ministre de l’Economie et des Finances de libérer les logements administratifs au plus tard le 30 juin 2020. © D.R.

 

Les agents publics admis à la retraite repartis sur l’ensemble du territoire viennent d’être sommés par le ministre de l’Economie et des Finances de libérer les logements administratifs, au plus tard le 30 juin de cette année.

Dans une note d’information publiée le 3 avril, Jean-Marie Ogandaga motive sa décision par le respect des lois en vigueur. Selon ce dernier, «le bénéfice d’un logement administratif est conditionné par l’exercice d’un emploi public permanent et à la participation aux frais de logements conformément à l’article 2 du décret du 26 février 1987 règlementant l’attribution de logements administratifs au Gabon».

Estimant que certains fonctionnaires et agents publics ne remplissent plus ces conditions, du fait de leur admission à la retraite, Jean-Marie Ogandaga leur a demandé de «prendre toutes les dispositions nécessaires afin de libérer les logements au plus tard le 30 juin au risque de se voir délogés par la force publique».

 
GR
 

1 Commentaire

  1. Jean MBONGBERE dit :

    Nous avons toujours pris de mauvaises habitudes dans ce pays. Refuser de quitter une maison qui ne t’appartient pas, c’est quelle sorcellerie ? On a travaillé pendant 30 ans et plus sans rien faire. On passe le temps à noircir les cheveux et chercher les minettes ça et la sans penser à demain. Libérer les logements pour les jeunes qui arrivent. Si on a pas pu se faire un toit, il faut donc rabattre chacun dans son village. Il y a de la place pour tout le monde au village.

Poster un commentaire