HABANA

 

Si l’auteur de la vidéo abondamment partagée sur les réseaux sociaux le week-end écoulé au sujet des dizaines de maisons incendiées dans le district de Ndangui (Ogooué-Lolo) accuse les militaires d’en être les auteurs sous prétexte de lutte contre le trafic illicite d’or sur cette zone aurifère, les premiers éléments de l’enquête disculperaient les forces de l’ordre, d’autant que, interpellé récemment, un sujet tchadien naturalisé gabonais en 2020 serait passé aux aveux lors de son audition à la gendarmerie.

Madjou Boubou Sangaré, l’auteur présumé de l’incendie des 40 maison à Ndangui aux arrêts. © D.R.

 

Devenue virale peu après sa diffusion sur les réseaux sociaux, une vidéo montrait ce week-end plusieurs maisons incendiées dans le district de Ndangui, dans le département de Mulundu (Ogooué-Lolo). Selon les commentaires de l’auteur de la vidéo, ce sont «les militaires gabonais» qui auraient incendié ces maisons au cours d’une mission contre l’exploitation illégale d’or dans cette zone aurifère réputée.

Seulement, les premiers éléments de l’enquête révèlent qu’il n’en est rien. Il s’agirait plutôt d’un incendie criminel, et l’auteur présumé de cet acte, Madjou Boubou Sangaré, a été arrêté par les forces de l’ordre. Il aurait avoué avoir été aidé par un Gabonais. Certains habitants affirment toutefois que l’auteur présumé de l’incendie n’aurait pas souhaité brûler les 40 maison. L’incendie serait parti de sa maison pour se propager sur l’ensemble des maisons alentours, du fait de la promiscuité de celles-ci.

Exploitant illégal d’or, le sujet tchadien naturalisé gabonais en 2020 aurait volontairement incendié les maisons pour tenter de susciter la colère des habitants qui, espérait-il, se soulèveraient contre les militaires en mission dans le district. Un soulèvement qui, aurait-il avoué au cours de son audition à la gendarmerie, lui aurait permis de poursuivre ses activités de collecte d’or. Il devra bientôt répondre des actes dont il est accusé devant un tribunal.

 
GR
 

18 Commentaires

  1. A Ntare Nzame Maman mè wo dit :

    Voilà des étrangers comme ce sujet tchadien naturalisé Gabonais en 2020, on ne sait pas comment, par quel moyen, ces derniers ont facilement la Nationalité Gabonaise. Reste à savoir si avant de les attribuer la Nationalité Gabonaise, une enquête de moralité est faite sur ces sujets étrangers ! En général, ils n’ont qu’un seul but venir au Gabon, se faire naturaliser ensuite chercher où s’accaparer de nos richesses. Ils y a des exemples parmi tant d’autres je ne citerai pas les noms, nous le savons tous, des plus hautes fonctions de l’Etat et dans toutes l’Administration Gabonaise. Demain, Ils seront nos bourreaux en cas d’agitation ou de révolte sociale, je ne le souhaite pas, mais encore nous le savons tous les Gabonais ont des problèmes en ce moment, des retraités à tous les employés de l’Administration Gabonaise. À ce sujet, je souhaite et j’exhorte les services compétents du Budget particulièrement de la solde, à faire un calcul salarial de chaque agent sur sa situation administrative relative à son revenu. Pour les retraités : Ajustement des pensions de retraite par rapport à la nouvelle grille Salariale, ajustement (pré retraite et calcul du reste compensatoire en terme de rappel), rappel sur salaire, sur avancement automatique d’échelons etc… au fin de connaître exactement le montant de la dette intérieure.
    De plus ce qui est malhonnête, c’est que l’auteur de la vidéo sur ce fait divers, accuse les militaires d’en être les auteurs sous prétexte de lutte contre le trafic illicite de l’or du district de Ndangui dans le département de Mulundu (Ogooué-Lolo). C’est incroyable ! Une façon de semer la zizanie au sein de nos forces de l’ordre. Qui est cet auteur de la vidéo ? pourquoi agît-il ainsi ? Il mérite des sanctions pénales car l’enquête disculpe les forces de l’ordre et nos forces de l’ordre doivent être respectées.
    À l’avenir, mon souhait est que tout étranger qui commettrait de tel acte, malgré ce que l’on pourrait percevoir comme ressource sur cette rubrique, mériterait d’être rapatrié à son pays d’origine. Ainsi ils se mettront à carreaux.

    • Fille dit :

      « Voilà des étrangers comme ce sujet tchadien naturalisé Gabonais en 2020, on ne sait pas comment, par quel moyen, ces derniers ont facilement la Nationalité Gabonaise. Reste à savoir si avant de les attribuer la Nationalité Gabonaise, une enquête de moralité est faite sur ces sujets étrangers ! En général, ils n’ont qu’un seul but venir au Gabon, se faire naturaliser ensuite chercher où s’accaparer de nos richesses. »…
      Et bla bla bla !
      Une telle petitesse d’esprit fait froid dans le dos. L’idée ne vous est jamais venue que justement ceux que vous appelez étrangers (et c’est surtout lorsqu’il s’agit d’africains que vous ouvrez vos grandes gueules) et qui achètent la nationalité gabonaise à coup de millions de cfa, sont là pour servir de boucs émissaires ? Sortez de votre petite vision, vous maintenez le Gabon dans un trou à rat dans votre esprit. Tchiiiiiiiiiiiiip !

  2. Dikando dit :

    Cette histoire est très floue!

  3. ENGONGA dit :

    Je comprends simplement que pour laver l’image de nos forces de banditisme pour ne pas dire de sécurité ont lui a demandé de dire que c’est lui commanditaire mais bon …

  4. Giap EFFAYONG dit :

    Un sale tchadien.

    • Larenta dit :

      @ EFFAYONG En quoi serait-il “ sale Tchadien” ?
      Est il juridiquement Gabonais oui ou non?
      Si je vous traite de “ sale Fang” que diriez vous ou alors que penseriez?
      Nota: ne le prenez pas comme une injure svp mais c’est simplement pour illustrer ma pensée et vous faire l’impact que peux avoir vos propos chez nos frères tchadiens
      Mer 🙏🏾🙏🏾🙏🏾

      • Giap EFFAYONG dit :

        Larenta,
        J’ai parlé de tchadiens en général sans en préciser l’ origine ethnique dont je n’ai d’ailleurs rien à foutre.En effet,je suis Fang et j’en suis fier.Pour avoir vécu longtemps à l’étranger je ne suis pas niais au point de croire que le fait d’avoir la même couleur de peau ferait de tous les africains des frères.

    • jean blémont dit :

      et toi un sale raciste!!!

    • Fille dit :

      « Un sale tchadien ». Rien que ça ! Vous faîtes pitié. C’est avec de telles mentalités que vous entendez faire évoluer le Gabon ? Eh bien c’est pas gagné.

  5. Ombalo dit :

    Ce sujet ressemble etrangement à l’affaire de l’ambassade du Benin en 2015.

  6. Amy dit :

    Moi je doute très fort que ce qu’il a dit à la gendarmerie soit vrai, il a été sans doute torturé. Les mêmes faits se sont déroulés en NDJOLÉ. J’ai moi-même assisté malheureusement je ne pouvais pas filmer. Donc arrêtez de mentir.

  7. Larenta dit :

    @Gabonreview, je ne parviens à comprendre l’objectif final de votre article.
    – Êtes vous en train de partager l’information?
    – Êtes vous entrain de remettre en cause la nationalité de ce gabonais fut il d’adoption?
    Si c’est le cas cela est-il de votre ressort de contester la nationalité de ce monsieur?
    – pourquoi chercher vous à rendre “l’autre” responsable de vos turpitudes?
    Vous ne pourriez jamais contribuer à faire évoluer la société si vos sujets son traité de façon immature
    Ouvrez les yeux et regarder que le PAYS va droit au mur et que vous autres journalistes vous avez une responsabilité dans ce flop collectif en démontre votre article ; “C’est toujours l’autre” comme pour dire nous gabonais nous sommes parfait…. Reveillez-vous!!!

  8. MASSINGA dit :

    S’il vous plais, ne raconter la des histoires, ce jeunes n’est pas responsable de ces choses, c’est des hommes armés, sûrement c’est des militaires gabonais, j’ai vécu cela, j’ai vu des hommes portant des armes,pillant, mon villages, séquestrant ma famille et mes amis. Je vous en prie relaté la vérité. Faite comme les autres envoyé des reportaire,des médias, prenez des témoignage oculaire. Ne faite pas ça, j’en ai vraiment souffert et je croix que mes lamentations me fera justice.. Je ne peux compter sur votre aide.

  9. Ce sont des journaleux. Ils passent leur temps dans les bureaux er attendent les informations au téléphone ou dans les réseaux sociaux ; aucune investigation, aucune vérification. On se croirait à la messe dans ce site.

  10. Kadhafi dit :

    Je suis très déçu de tout ce qui ce dis ici pourtant ceux qui étaient sur place on peurs de de relaté les faits réels moi je peux vous assurer qu’ils sont venus soit disant pour un recensement mais on aurait dis qu’il s’agissait d’une d’une opération coup-de-poing , armé nous étions devenu comme des étudiants en formation militaire des femmes comme des enfants dormais a la belle étoile ce pauvre type es un mayon faible qu’ils ont choisi pour payé leurs propres actes mal sainte

  11. Jean .jacques dit :

    Le vieillard chinois qui n’a plus les capacités pour réfléchir vient dire son gros mensonge en accusant le gvmt sans preuves.Or le responsable n’est pas au gvnmt.Ta haine va te tuer.

Poster un commentaire