HABANA

 

La production d’huile de palme a enregistré de meilleurs chiffres au premier trimestre 2021. Les plantations de Mouila et d’Awala ont contribué à améliorer ces statistiques qui enregistrent une augmentation de 48,6%.

Malgré le contexte de crise sanitaire relative au Covid-19, la production des régimes de palme au Gabon s’est renforcée au 1er trimestre 2021. © D.R.

 

Le Gabon devrait exporter durant cette année 2021 plus de 120.000 tonnes d’huile de palme au Cameroun. Les performances de cette filière au premier trimestre s’améliorent pour conforter cette prévision. En effet, selon la Note de conjoncture sectorielle du ministère de l’Économie et de la Relance, la filière huile de palme a enregistré des résultats globalement satisfaisants.

Malgré le contexte de crise sanitaire relative au Covid-19 ayant fortement impacté les activités dans tous les secteurs, la production des régimes de palme s’est renforcée de 48,6% à 110 616 tonnes. Ceci, en raison de la hausse du rendement des plantations de Mouila et d’Awala. En conséquence, précise la Note, la production d’huile brute rouge a augmenté de 41,9% pour s’établir à 26 450 tonnes.

En ce qui concerne les emplois, les effectifs ont baissé de 15% pour se situer à 4 189 agents, représentant une masse salariale de 4,6 milliards de francs CFA, en progression de 51,9%.

Au terme de l’année 2020, la filière oléagineuse a affiché des résultats globalement positifs, malgré la situation sanitaire. La récolte des régimes de palme s’est consolidée de 22,5% à 291 741 tonnes. Par voie de conséquence, la production d’huile brute rouge avait augmenté de 27,6% pour s’établir à 70 340 tonnes.

 
GR
 

2 Commentaires

Poster un commentaire