HABANA

 

De faible intensité, une secousse a néanmoins été ressentie cette nuit du mardi 9 au mercredi 10 mars à 24 heures dans plusieurs quartiers de la capitale. Sans nul doute un nouveau séisme après celui survenu dans les villes de Fougamou, Lambaréné et Ndjolé la semaine dernière. Le site spécialisé Sismologue.com confirme qu’un séisme de magnitude 5.4 a bien touché la ville de Mbigou, dans la province de la Ngounié.

Un tremblement de terre est survenu cette nuit à Libreville. © Wikipédia

 

© Sismologue.com

«Serait-ce la fin du monde ?», «Qui a ressenti comme moi que son lit avait bougé ?», «Un tremblement de terre encore ?»… ces dernières minutes, les statuts et posts sur les réseaux sociaux à Libreville renvoyaient à la même chose : le ressenti d’une légère secousse. Celui-ci a eu lieu dans plusieurs quartiers de Libreville au regard des témoignages des habitants d’Alibandeng (1er arrondissement), Sotega (2e arrondissement) et Kinguélé (3e arrondissement).

Si la secousse de Libreville était brève, bien que relativement intense, celle-ci n’a pas encore été répertoriée par Sismologue.com. Le site spécialisé informe par ailleurs qu’un tremblement de terre de magnitude 5.4 a bel et bien eu lieu «à 12,12km de Mbigou», le 9 mars 2021 à 23:07:56.

Ces deux tremblements de terre surviennent après que trois autres localités du pays ont été touchées. Le 6 mars dernier, en effet, les villes de Fougamou, Lambaréné et Ndjolé ont enregistré des séismes, jusqu’à  4.9 de magnitude.

 
GR
 

6 Commentaires

  1. Glenn M dit :

    Il vient de se produire un à Lambaréné juste à 00h08, les animaux ont d’abord commencer tous à faire du bruits

  2. Ponce Pilate dit :

    Ce n’est pas parceque la terre tremble que c’est nécessairement un séisme.
    Un séisme c’est quand la terre tremble naturellement.
    Là, on ignore complètement l’origine de ces secousses et on conclut à un séisme ?
    Sauf erreur ,nous n’avons pas au Gabon un volcan en activité et la faille la plus proche se trouve à mi-chemin entre le Gabon et l’Amérique du Sud,en plein milieu de l’océan.
    Rien donc ne juste le fait que le Gabon soit l’épicentre de secousses.
    Rien à part l’activité humaine.

    Sommes nous entrain de détruire notre écosystème pour des raisons pécuniaires qui ne bénéficient même pas au peuple ? Toujours à la recherche de le ressources minière (ou du gaz) rare ?

    C’est vous les journalistes, vous ne pouvez pas vous contenter de commenter les faits, il faut inverstiguer pour en déterminer l’origine.

    6 mars (5.2), 7 mars(4.4) ,10 mars (5.4)…vous attendez la prochaine secousse qui détruira le Gabon comme ce fut le cas à Haïti (7) ?

  3. Ponce Pilate dit :

    C’est quand déjà qu’ils ont élargi le champs de l’ANPN ?

  4. Omanda ngoye Armand dit :

    Il y a eu tremblement de terre à 24h j’ai ressenti ça dans le quartier motoboko de mouila… Les voisinage en parle aussi

  5. […] même phénomène s’est produit le 06 mars 2021, où un séisme de magnitude 4,9 avait touché les localités de de Fougamou, Lambaréné et […]

  6. lestieux jacques dit :

    ce n’est pas la premiere fois. en septembre 1974 vers 20 heures à Maga (un chantier forestier entre EKOUK et Ste Croix) subitement la forêt s’est tue silence total puis un grondement et notre case semblait surfer sur l’océan impressionant et très angoissant.

Poster un commentaire