TATIE

L’Union européenne (UE) a débloqué 195 millions de francs CFA au profit des enfants en difficulté sociale au Gabon. Cette aide vise à soutenir le projet «Les enfants sont l’avenir du Gabon, le Covid-19 ne les rendra pas plus vulnérables», dont l’objectif est d’améliorer le système de protection des enfants en difficulté dans le pays pendant et après la crise sanitaire. 

© Gabonreview/Shutterstock

 

Bonne nouvelle pour les enfants en difficulté sociale du Gabon. L’Union européenne (UE) a décidé de soutenir à hauteur de 195 millions de francs CFA, le projet «Les enfants sont l’avenir du Gabon, le Covid-19 ne les rendra pas plus vulnérables». «Ce projet a pour but principal d’améliorer le système de protection des enfants en difficulté au Gabon pendant et après la crise du Covid-19», a déclaré l’ambassadrice de l’Union européenne au Gabon, le 19 novembre à Libreville.

«Il soutient les enfants les plus vulnérables dont 200 mineurs incarcérés dans les prisons de Libreville et Franceville, ainsi que leurs familles», a ajouté Rosario Bento Pais, relayée par Gabon 1re. La diplomate s’exprimait à l’occasion de la Journée internationale pour la prévention des violences et abus sexuels envers les enfants, célébrée sous le thème national «Construisons un futur sans violence ni abus sexuel pour les jeunes acteurs du changements».

De nombreux enfants sont victimes d’abus, exploitation, violence et discrimination. Les systèmes nationaux ne sont pas assez performants pour les protéger. Au Gabon, le renforcement des systèmes de protection de l’enfant se heurte à de nombreux obstacles. Il s’agit des faibles applications du cadre normatif et allocation de ressources ; le manque de coordination entre les différents secteurs ; le poids des normes culturelles ; un climat familial défavorable aux filles et l’absence de spécialisations des intervenants de terrain, notamment les travailleurs sociaux et officiers de police judiciaire. Des carences encore plus accentuées par la pandémie du Covid-19.

 
GR
 

6 Commentaires

  1. Moukélengué dit :

    Bien mais très très insuffisant. Ca représente 5% de besoins. L’Etat doit débloquer le reste sinon c’est la cata sociale.

  2. diogene dit :

    Merci, nos experts en détournements s’en occupent tout de suite !

    Mais les enfants ? On s’en fout !
    Ou on les mange…

  3. olibrius loustic dit :

    Depuis 1976, la BAD a prêté 1356 milliards de francs CFA au Gabon.
    Sans compter le FMI, la Banque Mondiale, l’AFD, et les autres…
    Ne changez rien !

    https://directinfosgabon.com/la-bad-a-accorde-1356-milliards-de-francs-de-prets-au-gabon-depuis-1976/

  4. Fille dit :

    Les quelques enfants des même pas 2 millions d’habitants d’un Gabon qui regorge de richesses ! Si ce n’était si triste ça serait risible. Quant à ceux-là qui placent pardon prêtent soit disant de l’argent au Gabon depuis kalakala, sils avaient jamais fait un tant soit peu de suivi de leur investissements sous couvert de prêts, les enfants du Gabon n’en seraient pas là aujourd’hui. Quand ce n’est pas l’AFD, le FMI, la BM et que sais-je encore. De la prétendue aide de ci de ça sans contrôle ni suivi et l’année prochaine rebelote la manip ! Le Gabon est plus riche que certains pays de l’UE. Le bas blesse quelque part.

  5. Save Gabon dit :

    Este-vous sûr que cet argent va reellement profiter aux enfants ? wait and see

Poster un commentaire