TATIE

Selon le président de la République, le prédécesseur de Rose Christiane Ossouka Raponda a parfaitement rempli la mission qui lui avait été confiée 18 mois plus tôt. Aux yeux d’Ali Bongo, Julien Nkoghe Bekale apparaît donc comme un ex-Premier ministre loyal et efficace.

© Communication Présidentielle

 

Remercié au bout de 18 mois de service à la tête du gouvernement, Julien Nkoghe Bekale n’en a pas moins perdu l’estime d’Ali Bongo qui a tenu à le remercier ce jeudi 16 juillet sur sa page Facebook. Alors que beaucoup sur les réseaux sociaux notamment assimilent son éviction à une punition, le président de la République assure clairement du contraire.

Pour le chef de l’État, «le Premier ministre sortant a rempli avec loyauté et efficacité sa mission». Et s’il ne fournit pas d’informations sur la date de la réception de sa proposition de gouvernement, Ali Bongo ne dit pas moins du bien de la remplaçante de Julien Nkoghe Bekale, Rose Christiane Ossouka Raponda.

«Elle a toute ma confiance pour renforcer l’efficacité de la riposte face à la Covid-19 sur le plan sanitaire, économique et social, et pour poursuivre l’amélioration des conditions de vie au quotidien des Gabonaises et des Gabonais», écrit-il, rappelant au passage que c’est la première fois dans l’histoire du Gabon qu’une femme occupera la fonction de chef du gouvernement.

 
GR
 

7 Commentaires

  1. ABESSOLO dit :

    Bienvenue à la prison centrale de Libreville affaire Kevazingo

  2. Ali Bongo est dans l’incapacité d’exercer le pouvoir voilà maintenant 18 mois que cela dure. Toute cette comédie ne change rien à la question de la vacance du pouvoir. Le cerveau de Ali Bongo est sérieusement endommagé pour espérer assumer les charges de première institution du pays. Le clan de Sylvie Valentin est aux manettes au vu et au su de la communauté internationale. Le Gabon est agonisant, tous les charognards tournent autour, il y a trop de richesses. Personne ne nous montrera Ali Bongo en public, ceci explique cela.

  3. Julien N'goua dit :

    On tourne en rond. Mais eux ne font qu’avancer petit à petit. Et 2023 !n’est plus loin. Ils s’amusent bien avec nous. Continuons à dormir.

  4. Ernest dit :

    Votre Gabon s’enfonce chaque jour un peu plus. Vous ne connaîtrez (ni vos enfants et arrières petits enfants) jamais ce qu’on appelle démocratie ni alternance politique. Votre pays est bien un royaume depuis l’accession au pouvoir d’Omar Bongo.

    Depuis 1967, vous êtes les sujets de la dynastie Bongo. Il faut malheureusement casser les oeufs pour faire l’omelette. Pourriez vous vraiment casser ces œufs ? Je suis dubitatif, car il y a malheureusement trop de lèche cul au Gabon.

  5. Celestin dit :

    Ce ne sont pas les réseaux sociaux qui mettront FIN au régime BONGOISTE, mais plutôt la RUE.

  6. JAMES DE MAKOKOU dit :

    EESPERONS QUE L’HOMME FANG VA ENFIN PARLER ! IL N’A PAS LA CARTE DU PDG JUSQUE LA ET SON AMI EST EN PRISON ALORS MAINTENANT IL POURRAIT DESORMAIS ALLER LES VOIR TRANQUILLEMENT POUR LA SUITE DU PROGRAMME… JE ME DIS QU’IL A TENU BIEN LONGTEMPS AVANT DE SE VOIR EJECTER COMME UN POURRI.
    IL A PRESIDE UN CONSEIL DE MINISTRE HIER MATIN POUR SE VOIR EJECTER SANS LE SAVOIR LA NUIT COMME SYLVIA SAIT BIEN LE FAIRE
    LE RESTE C’EST DE LA PAILETTE.. IL DECLARE QUE C’EST LA PREMIERE FOIS QU’IL Y A UNE FEMME C’EST NORMAL PLUS PERSONNE AUTRE NE L’AURAIT ACCEPTER EN DEHORS D’UNE FEMME ET C’EST LA COPINE DE SYLVIA ET NOTRE CROCODILE DE LA TOUR !!! PENSE-T-IL A LA MORT ? NON LE POUVOIR PRENDS TROP LA PLACE ! DIEU EST GRAND ET VIENDRA VOUS PRENDRE UN A UN SELON SON PROGRAMME..CAR LES GABONAIS SONT EN PRIERE TOUS LES JOURS

  7. Dramane Fofana dit :

    Vous manquez de couilles peuple gabonais. Si depuis la dernière présidentielle usurpée par Ali Bongo vous aviez su rester fidèle au président élu Jean Ping, y compris la diaspora gabonaise en France (soudée), Ali Bongo serait tombé même avant sa mort à Riyad en 2018. La dislocation de l’opposition gabonaise et de la diaspora gabonaise sont pour beaucoup dans le maintien des Bongo (surtout Sylvia et Nourredine) à la tête du Gabon. Faut dire aussi qu’ils sont certainement soutenus par le roi du Maroc. Car la dernière réunion, avant la nomination de Rose Ossouka, s’est faite à la pointe Denis (certainement dans ka propriété du roi). Mais il n’est toujours pas trop tard de faire bloc toujours autour du président élu Jean Ping. C’est la sortie de crise la plus sûre.

    S’aventurer à la présidentielle de 2023 sera de votre part une erreur fatale. Car le roi du Maroc placera Nourredine Bongo comme ministre de la défense nationale pour justement préparer la magouille présidentielle de 2023. A bon entendeur…

Poster un commentaire