TATIE

Écarté de la Primature au profit de Rose Christiane Ossouka Raponda, l’ex-Premier ministre ne boude pas la décision d’Ali Bongo. Tout en réaffirmant sa loyauté au chef de l’Etat, il affirme avoir travaillé à l’amélioration des conditions de vie de ses compatriotes durant les 18 mois passés à la tête du gouvernement.

Julien Nkoghe Bekale, le 16 juillet 2020, à Libreville. © Primature-Gabon

 

Julien Nkoghe Bekale ne l’a pas mauvaise après son éviction de la Primature ce jeudi 16 juillet. Remplacé par son ancienne ministre de la Défense nationale, Rose Christiane Ossouka Raponda, le Premier ministre sortant s’est exprimé il y a quelques instants sur les réseaux sociaux. Il assure partir avec le sentiment du devoir accompli et estime que son passage à la tête du gouvernement a été pour lui l’occasion de se mettre «au service du Gabon et des Gabonais».

«Durant cette période et dans un contexte particulier, le gouvernement n’a pas ménagé ses efforts pour l’amélioration du quotidien des Gabonais et des Gabonaises», défend-il, disant laisser à sa remplaçante le privilège de poursuivre l’œuvre commencée 18 mois plus tôt. «Dans la continuité de l’État, cette charge revient désormais à Madame Rose Christiane Ossouka Raponda. Je lui adresse mes sincères félicitations pour cette nomination historique», écrit l’ex-Premier ministre.

«J’exprime ma profonde gratitude au président de la République, Son Excellence Ali Bongo Ondimba pour sa confiance sur ma personne. J’ai pu compter sur son soutien constant dans l’exercice de la mission qu’il m’a confiée. Je lui réitère ma reconnaissance ainsi que ma fidélité et ma loyauté. J’aimerais aussi exprimer mes sentiments de gratitude à l’égard de Sylvia Bongo Ondimba, la première dame dont l’engagement social demeure une force», a posté Julien Nkoghe Bekale, disant se tenir à la disposition de la République.

 
GR
 

12 Commentaires

  1. Gaston Mezui dit :

    Amélioration des conditions de vie des Gabonais. amélioration des conditions de vie toi et ta famille, Bravo mission accomplie celle de dépénaliser les pédés dans notre pays. tu sorts par la plus petite porte mon ami OSSONE La honte en fang piètre 1 ministre.BOUGE

  2. asphalt dit :

    Le Gabon n’a jamais connu un aussi légé Premier Ministre.La seule chose que tu as réussi à faire et pour laquelle tu t’es battu corps et âme on dirait c’était ton combat à toi en lieu et place du Ministre des droits de l’homme c’est de faire dépénaliser l’homosexualité.Merci pour ton dévouement et bonne chance à toi pour la suite si le scorpion ne te tombe pas dessus.Attendons voir ce que Mme Ossouka va nous montrer aussi.

  3. Le sage dit :

    C’est une honte pour toute ta famille .

  4. Djouori dit :

    Il parle de gratitude pour tenter de dire ne m’envoyer pas rejoindre mes anciens potes de l’ajeev à Gros Bouquet. Il tente de demander au petit sa compassion. Ahahah

  5. Mimbo na didy dit :

    Il connaît combien de gabonais qui ont accédé au surpoids comme lui ?

  6. Inch'allah dit :

    Au moins on sait pour le bien-être de qui il a vraiment oeuvré: ali et Sylvia.

  7. beka dit :

    Nkoghe Bekale, comme beaucoup de responsables politiques de notre pays, a cru qu’il écrivait sa propre histoire à son poste à la tête du gouvernement. Il doit se rendre compte, à présent (ou aura à le faire plus tard, certainement), qu’il n’a strictement rien fait qui l’honore et le grandira dans l’Histoire du Gabon.

    Les fonctions qu’il remplissait, lui imposaient par ses actes et ses décisions, d’écrire une histoire du Gabon digne et unanimement agréée par tous, afin d’être enseignée dans toutes les écoles du pays. Mais l’histoire qu’il laisse en héritage aux Gabonais est une petite histoire, qui fait honte à la majorité des compatriotes. En effet, si l’on pose à ces deniers la question de savoir ce que M. Julien Nkoghe Bekale a accompli à la tête du gouvernement pendant dix-huit mois, beaucoup d’entre eux répondront : « II a légalisé l’adultère et l’homosexualité », des actes formellement interdits par Dieu, abhorrés par beaucoup d’ethnies du Gabon, et susceptibles d’attirer sur elles le courroux de l’Eternel. Avant tout cela, les Gabonais subissent déjà les railleries et la désapprobation des autres Africains.

    Avec ça, il affirme avoir œuvré à « l’amélioration des conditions de vie » des Gabonais ? Il nous a plutôt conduits dans les ténèbres.

  8. PATCHIA dit :

    Tu resteras dans la mémoire collective nationale comme étant le plus incompétent des premiers ministres. Ton départ de la primature est un soulagement pour ce Pays. J’espère personnellement que même dans la suite des temps tu n’auras plus de postes aussi important dans le Pays.

  9. actu dit :

    Pauvre gavroche, te voila en train de pleurnicher comme ceux qui etaient la avant toi.Mais le pire c’est que tu n’as rien compris du tout…! et la presidente de la Cour constitutionelle n’a rien compris non plus…elle aussi va dechanter bientot…!

  10. Osas dit :

    Julien Nkoghe Bekale alias le gabarit du business, un vrai maudit!

Poster un commentaire