HABANA

 

Le porte-parole de Démocratie nouvelle (DN) a estimé le 12 avril à Libreville, que son leader René Ndemezo’o a sûrement de bonnes raisons de retourner au Parti démocratique gabonais (PDG). Pour Jonathan Ntoutoume, ancien ministre délégué, René Ndemezo’o Obiang «ne prend jamais une décision par instinct émotionnel».

Selon Jonathan Ntoutoume, «René Ndemezo’Obiang a de bonnes raisons de retourner au PDG». © Gabonreview

 

Le microsome politique national a été secoué le 3 avril avec l’annonce du retour au Parti démocratique gabonais (PDG) de René Ndemezo’o Obiang. Une décision certainement bien mûrie par le leader de Démocratie nouvelle (DN), à en croire le porte-parole de ce parti. «Lui qui connaît l’opposition gabonaise et la majorité dont le vaisseau amiral est le PDG, a sûrement de bonnes raisons de retourner au PDG», a estimé Jonathan Ntoutoume dans Gabon Matin du 12 avril.

S’il ne connaît pas avec exactitudes les raisons de ce come-back, Jonathan Ntoutoume croit savoir que René Ndemezo’o Obiang n’est pas quelqu’un de statique dans ses idées. «C’est un personnage constamment dynamique. Par ailleurs, il ne prend jamais une décision par instinct émotionnel. Pour lui, la politique n’est pas émotionnelle», a affirmé le porte-parole du parti qui va être absorbé par le PDG.

Ce dernier a noté par ailleurs que son mentor a pris conscience de l’«absurde» prolifération des partis politiques au Gabon ayant contribué à fragiliser et décrédibiliser la démocratie au Gabon. «D’où l’appel de René Ndemezo’o Obiang aux acteurs politiques de créer de grands ensembles. Il donne lui-même un exemple en faisant fusion/absorption entre son parti DN et le PDG», a conclu Jonathan Ntoutoume.

 

 
GR
 

5 Commentaires

  1. SERGE MAKAYA dit :

    VOUS ME FAITES GERBER MES PETITS FRÈRES. J’AI SURTOUT PITIÉ POUR MES ENFANTS ET PETITS ENFANTS. AVEC DES GENS COMME VOUS, L’AVENIR DE NOTRE NATION S’ASSOMBRIT DE PLUS EN PLUS. AUCUNE LUEUR D’ESPOIR. A MOINS… SAIT-ON JAMAIS… A NTARE NZAME !!!

  2. matho dit :

    Si c’est pour juguler le problème de la pléthore des partis pourquoi n’est il pas aller à l’UN au PSD au PDS ou encore chez Les Démocrates?

  3. Dikando dit :

    C’est peut être cela le problème de votre mentor: « il n’a aucune émotion » face à la détresse du peuple gabonais!
    Or, faire de la politique sans émotions c’est comme faire de la science sans conscience… vous connaissez la suite. Cela n’a pour conséquence que la ruine de l’âme. L’embêtant pour ce Ndemezo c’est qu’il ruine également les âmes des citoyens qui l’accompagnent et ont du mal à le cerner au final. Comme des moutons vous le suivez dans son errance mentale sans émotions.

  4. Milangmissi dit :

    C’est RNO qui a pris cette décision ou bien le directoire de DN dont le ridicule ntoutoume ngom fait parti?

Poster un commentaire