HABANA

L’ancien ministre de l’Économie, des Finances et de la Solidarité nationale, Roger Owono Mba, proche de l’ancien directeur de cabinet du président Ali Bongo, Brice Laccruche Alihanga, mis aux arrêts en 2019 dans le cadre de l’opération anti-corruption Scorpion, a été libéré le 11 février. Plusieurs sources proches du dossier affirment qu’il a été mis en liberté pour des «raisons médicales» et placé en «résidence surveillée».

Roger Owono Mba saluant le président Ali Bongo (Archive). Il a été mis en liberté pour des «raisons médicales» et placé en «résidence surveillée». © D.R.

 

Accusé de corruption en bande organisée et de détournement de fonds publics, Roger Owono Mba, ancien directeur général de la Banque gabonaise de développement (BGD) – établissement bancaire désormais placé en liquidation judiciaire-, avait été placé en détention préventive à la prison centrale de Libreville en fin décembre 2019. Il a été libéré le 11 février, soit un an et quelques mois de détention. Selon plusieurs sources, cette libération serait motivée par l’état de santé de l’ex-ministre mis «en résidence surveillée».

En décembre 2019, au prix fort des affaires de corruption, de détournement de fonds et d’enrichissement illicite ayant emporté plusieurs hauts cadres de l’administration gabonaise, parmi lesquels l’ancien directeur de cabinet du président de la République, Brice Laccruche Alihanga, l’ex-patron de la BDG, devenu entre-temps ministre de l’Économie, avait été mis en détention préventive pour détournement des deniers publics.

Selon une source judiciaire citée par le site d’informations Lalibreville, proche du palais du bord de mer, «la santé de M. Owono Mba s’est dégradée ces derniers tempsNous avons alors jugé qu’il était préférable qu’il sorte de prison et soit placé en résidence surveillée avec un dispositif médical adapté». «Cela ne signifie donc pas que l’ex-ministre de l’Economie a bénéficié d’un non-lieu et qu’il est aujourd’hui considéré comme innocentEn cas de procès, il sera jugé comme l’ensemble des autres prévenus, une vingtaine dans ce dossier».

Né en 1959 à Bitam, Roger Owono Mba est un banquier de formation. Il a également été directeur de cabinet adjoint du président de la République, Ali Bongo Ondimba, avant sa nomination au ministère de l’Economie. Il a été mis en liberté au même moment que Pascal Oyougou, «prisonnier politique» arrêté au cours d’une marche ayant suivi un meeting de l’opposant Jean Ping. Il a passé 4 années en détention.

 
GR
 

4 Commentaires

  1. nze dit :

    jaimerais que ceux qui ont largent assistent quand on arrete ce genre de personne ca va les apprendre a bien se comporter

  2. Ondo dit :

    Sur le plan intellectuel, Ali Bongo n’arrive même pas à la cheville de Roger Owono Mba. Et pourtant, sur cette photo, c’est Roger qui semble s’incliner devant l’analphabète Ali Bongo. Kiééééé !! Dans quel pays nous sommes ?

  3. diogene dit :

    Les corrompus sont dans la nature !

  4. Lavue dit :

    La politique à l’africaine c’est pas pour les intellectuels. Si OWONO MBA était si intelligent il l’aurait compris. Il s’agit ici d’avoir des qualités morales, de probité et du sens la patrie pour faire la politique. Quand y va en affamer comme Roger OWONO MBA on est prêt à la lécher les bottes du dernier des cancres et on finit toujours dans la nasse, car les cancres ont la ruse, le cynisme et la méchanceté pour eux. Ca compense leur absence de niveau intellectuel pour exister. Beaucoup au pays le savent, mais la pauvreté matérielle et morale est trop forte. C’est comme ça, Roger Owono MBA n’est pas le seul à s’incliner devant ALI, tous autour de lui le font. Et peut-être un jour toi mon cher Ondo.
    Si on veut vivre dans l’honneur et la grandeur faut chercher sa voie en dehors de la politique version africaine.

Poster un commentaire