HABANA

 

Après l’avoir quitté une douzaine d’années plus tôt à la mort d’Omar Bongo dont il a été le dernier Premier ministre, Jean Eyeghe aurait choisi de suivre l’exemple de certains de ses compagnons de l’opposition en répondant favorablement à l’appel d’Ali Bongo pour un retour au Parti démocratique gabonais (PDG). Selon des sources médiatiques proches du palais présidentiel, c’est l’ancien soutien de Jean Ping qui en aurait lui-même fait la demande auprès d’Ali Bongo qui l’a reçu en audience ce mercredi 9 juin 2021 au palais.

Jean Eyeghe et Ali Bongo, ce mercredi 9 juin 2021. © Com. présidentielle

 

Nouveau coup de tonnerre dans le ciel politique gabonais. Jean Eyeghe Ndong aurait fait son come-back au PDG. L’annonce devrait être faite ce mercredi 9 juin 2021 par un communiqué du secrétariat exécutif du parti d’Ali Bongo, assurent des sources qui se réjouissent de ce qu’un compagnon d’Omar Bongo ait décidé de rejoindre la grande famille après l’avoir quittée 12 ans plus tôt, à la suite du décès de l’ancien président de la République.

Le retour supposé au PDG de l’ancien Premier ministre présenté jusqu’au début de cette année 2021 comme un des soutiens inconditionnels de Jean Ping interviendrait deux mois après l’annonce de la fusion-absorption entre le parti d’opposition dirigé Démocratie et le PDG sur sollicitation d’Ali Bongo. Le 21 mai dernier, Frédéric Massavala Maboumba avait également fait son come-back, aidé en cela par René Ndemezo’o Obiang dont la mission confiée par le chef de l’État est de ramener à la «maison» tous les «fils» d’Omar Bongo.

Seulement, à en croire des sources proches du Palais du bord de mer, c’est Jean Eyeghe Ndong lui-même qui aurait demandé à Ali Bongo et aux instances du parti d’accepter son retour. Vraie ou fausse, l’information est diffusée depuis quelques heures sur les sites réputés proches du Palais, à l’instar de Focusgroupemedia.com, de i24gabon.com ou de Relaisinfosgabon.info. D’autant que le chef de l’Etat a reçu en audience, ce mercredi 9 juin, l’opposant.

 
GR
 

3 Commentaires

  1. Serge Makaya dit :

    C’est MAL connaître mon petit frère Jean Eyeghe Ndong. Même s’il a osé une telle démarche, c’est tout simplement pour vérifier si la personne en face de lui est bien Ali Bongo. Et il s’en rendra vite compte que ce n’est pas lui, mais plutôt l’éternel sosi.

    Et j’invite d’ailleurs d’autres gabonais à en faire autant pour toucher vraiment du doigt que ce n’est pas et ne sera jamais Ali Bongo qui est bien MORT à Riyad en octobre 2018. Comment en est-on arrivé à faire croire à certains gabonais qu’il est en vie cet assassin et usurpateur d’Ali Bongo ? Pitié ! A Ntare Nzame !!

    Faites comme Jean Eyeghe Ndong, demandez une audience au sosie d’Ali Bongo. Et une fois au palais des démons, posez une question piège à ce sosie qui ne POURRA PAS vous répondre, n’étant pas Ali Bongo. A Ntare Nzame.

    La vérité finira par triompher. Mais seulement il sera peut-être trop tard. Ou Nourredine Valentin ou Junior Bongo sera propulsé à la tête du Gabon à la grande joie du Quai d’Orsay.

    • Paul Bismuth dit :

      @ Serge Makaya

      Ndemezo’o voulait lui aussi vérifier que Ali Bongo est bien vivant ?! Arrêtez de dire n’importe quoi. Tous ces hommes n’ont jamais été que des démagogues. Le temps ne fait que rappeler cette évidence à quelques nés de la dernière pluie.

  2. Jean Jacques dit :

    serge tu es qu’un pauvre type ton ping ne sera jamais pdt au Gabon.

Poster un commentaire