HABANA

La Turquie entend intensifier sa coopération économique avec le Gabon. Pour accélérer la démarche et la rendre probante, l’ambassadeur Nilüfer Erdem Kaygisiz a annoncé, le 16 juin dernier, l’arrivée en septembre des investisseurs turcs dans la capitale gabonaise. Leur ambition est de de dénicher des opportunités d’affaires, de nouer des joint-ventures, mais aussi de promouvoir leur capacité à produire la richesse hors de leur pays.

L’ambassadeur de Turquie au Gabon, Nilüfer Erdem Kaygisiz, accompagné du Co-président du Conseil d’affaire Gabon – Turquie, Consul honoraire de la Turquie, Nourredine Bedoui, et du président de la CPG Alain Bâ Oumar, le 16 juin 2021, à Libreville. © Gabonreview

 

Si d’un point de vue politique la Turquie et le Gabon entretiennent des relations amicales et stratégiques et qu’à ce titre les ambassades, à Libreville et à Ankara, ont été ouvertes respectivement en 2012 et 2015, il reste que la relation économique peine à atteindre sa vitesse de croisière malgré une ligne directe Libreville-Ankara opérée régulièrement par la compagnie Turkish Airlines. Les hommes d’affaires turcs sont ainsi annoncés au Gabon en septembre pour venir rechercher des voies et moyens de renforcer ce pan de la coopération entre les deux pays.

L’annonce a été faite le 16 juin lors d’une rencontre, en présentielle et en visioconférence, organisée conjointement par l’ambassade du Turquie au Gabon, le Conseil turc des relations économiques extérieures (Deik) et le Conseil d’affaires Turquie-Gabon pour présenter aux journalistes les ambitions des entreprises turques pour le Gabon, mais aussi les opportunités qu’offre la coopération bilatérale entre les deux pays.

«Nous souhaitons élever nos relations commerciales et économiques actuelles à des niveaux plus élevés avec le Gabon, que nous considérons toujours comme un pays ami et fraternel et auquel nous attachons une grande importance et une grande priorité. Dans ce sens, nous voulons que vous sachiez que nous sommes prêts à faire notre part», a déclaré le président du Deik et co-président du Conseil d’affaires Turquie-Gabon, Ersel Topaloğlu.

Le président du patronat gabonais, Alain Bâ Oumar, a invité les opérateurs économiques turcs à investir dans le tourisme, le BTP, la transformation des matières premières, la production locale des aliments. «Les PME gabonaises ont besoin de technologies et d’opportunités», a dit le président de la Confédération patronale gabonaise (CPG), insistant sur le fait que la jeunesse de la population gabonaise (plus de 60% ont moins de 30 ans) pourrait être un atout.

Le volume du commerce bilatéral de la Turquie avec le Gabon s’approchait des 72 millions de dollars en 2020. Au cours de la même année, les exportations de la Turquie vers le Gabon étaient de 51,5 millions de dollars et les importations de la Turquie en provenance du Gabon de 20,3 millions de dollars.

Au Gabon, les hommes d’affaires turcs devraient s’intéresser à plusieurs domaines d’importance dont l’agriculture, la pêche, la transformation locale des aliments, du bois, des matières premières, le tourisme, la production des appareils électroménagers, etc. Des domaines dans lesquels la Turquie a une excellente expertise et citée parmi les leaders mondiaux.

 
GR
 

3 Commentaires

  1. Lia dit :

    Super collaboration !!!nous la jeunesse Gabonaise voulons être former pour participer au développement de notre pays👍

  2. Ruth dit :

    Cette réunion s’est déroulée dans notre école MAARIF Turco Gabonaise

Poster un commentaire