GR

Le chef du gouvernement a reçu le 5 mars, l’ambassadeur de l’Union européenne au Gabon. Une semaine après la visite de prospection d’une délégation de la Banque européenne d’investissement (BEI) à Libreville, l’UE veut s’imprégner des projets prioritaires du gouvernement gabonais afin de planifier son investissement.

La délégation de l’UE reçue par le Premier ministre le 5 mars. © Primature-Gabon

 

Après la visite de prospection à Libreville, d’une délégation de la Banque européenne d’investissement (BEI), l’ambassadeur de l’Union européenne (UE) au Gabon, s’est entretenu avec le Premier ministre Julien Nkoghe Bekale, afin d’y dresser le bilan. Rosario Bento Pais a souhaité obtenir du gouvernement gabonais, ses axes prioritaires en matière de développement, afin de planifier son investissement. «On a exactement parlé des plans prioritaires au niveau du gouvernement afin de faire dans tous les projets qu’on a vu pendant une semaine, parce qu’ils étaient très nombreux, une priorisation» s’impose a-t-elle déclaré.

Selon la Primature, la BEI souhaite renforcer sa coopération avec le Gabon dans les secteurs des infrastructures, la sécurité maritime, l’environnement, le changement climatique, l’appui aux PME et à la digitalisation et s’investir davantage dans les secteurs prioritaires définis par le Gabon. Les deux parties ont également abordé la question de la programmation budgétaire de l’UE pour la période 2021-2027 afin de dresser un état des lieux des différents dossiers de coopération. «Nous avons parlé de la programmation du budget de l’Union européenne pour les années 2021-2027 au niveau sectoriel et donc prioriser aussi au niveau du gouvernement quels sont les axes prioritaires pour notre coopération», a indiqué Rosario Bento Pais.

Le 4 février 2020 marquait la reprise du dialogue intensifié entre le Gabon et l’UE. Celle-ci a posé les bases d’un «partenariat bilatéral gagnant-gagnant» dans plusieurs domaines. Satisfaite du travail technique engagé en ce sens, Rosario Bento Pais a annoncé que le résultat du Groupe de travail mis en place sera connu au mois de juin. Soit, un mois avant la tenue du dialogue politique régulier.

 
GR
 

0 commentaire

Soyez le premier à commenter.

Poster un commentaire