HABANA

 

Le zooparc de Beauval, à Saint-Aignan, dans le centre de la France, a annoncé le 28 juin la naissance au Gabon d’un bébé gorille de deux parents issus de parcs zoologiques français et britannique. Une première mondiale laissant entrevoir un «avenir meilleur possible pour cette espèce» menacée d’extinction.

Pour la première fois, un bébé gorille est né en milieu naturel de deux parents réintroduits au Gabon. © geo.fr

 

Né à la mi-juin dans le parc national des plateaux Batéké, dans le sud-est du Gabon, un bébé gorille déchaine les passions chez les zoologistes. Le primate est né en milieu naturel de deux parents issus de parcs zoologiques. «C’est une nouvelle extraordinaire, une première mondiale très importante pour la conservation de cette espèce en voie critique d’extinction», a déclaré le 28 juin à l’AFP, la directrice associée du zooparc de Beauval, à Saint-Aignan, dans le centre de la France.

Selon Delphine Delord, la mère du bébé gorille est née au zooparc de Beauval, et son père a vu le jour au zoo de Port Lympne, au Royaume-Uni. Cette naissance laisse entrevoir un «avenir meilleur possible pour cette espèce» a commenté Rodolphe Delord, par ailleurs présidente de l’association Beauval Nature, qui avait accompagné le transfert de la mère du bébé gorille au Gabon, en 2019. Selon Beauval Nature, il ne subsisterait «plus que 150 000 à 250 000 gorilles des plaines de l’Ouest dans la nature». Environ «800 individus» vivraient dans des zoos.

 
GR
 

0 commentaire

Soyez le premier à commenter.

Poster un commentaire